COUVERTURE

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK a

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK b

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK c

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK d

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK e

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK f

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK g

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK h

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK i

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK j

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK k

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK l

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK m

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK n

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK o

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK p

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK q

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK r

EXPLICATION DE CES ENSEIGNEMENTS ECRITS EN KIKONGO PUR PAR MBUTA NTOYA NZINGA :

 

MALONGI MA NSIKUMUSU YA BDK mu lumbu kia 04/08/2019
================================
================
Ne Muanda Nsemi parle ces jours-ci des abus des missionnaires blancs dans la conquête de l’Afrique.
1. Nlongi’a Kongo, Mfumu Muanda Nsemi demande souvent aux Makesa ma Bundu dia Kongo, aux Mintuadisi de Bundu dia Kongo, aux Minlongi mia Bundu dia Kongo d’apporter, une sensibilisation, un éveil de conscience, un Nsikumusu des chansons, des enseignements politico-religieux aux Bakongo et aux noirs du monde entier. 
2. Car le travail de Bundu dia Kongo est de conscientiser, de réveiller conformément à la recommandation de notre Dieu qui dira à Ne Muanda Nsemi wenda wa vutula Kanda dia Kongo va Kiandu kia nzitusu. Ainsi Bundu dia Kongo a apporté son vent de sikimisa, de sensibilisation, de Nsikumusu : dans les chansons, dans les enseignements politiques.

 

3. Ainsi en date du 04/08/2019, nous les Makesa de la ville de Kinshasa en RDC nous nous sommes rassemblé afin d’écouter le Malongi ma nsikumusu.
Mbuta Kitoko a prêché le Malongi ma Nsikumusu, après cela Mbuta Matuiku Ntoya a prêché les Lois de Tata Nzambi’a Mpungu dans sa création. Puis vient Mbuta Luyindula qui a donné son commentaire à la prédication de Mbuta Kitoko. 
4. Mbuta Kitoko dit : notre prédication d’aujourd’hui : LES ŒUVRES DE CEUX QUI NOUS ONT APPORTES LE NOM DE JESUS CHRIST SUR LA TERRE DE L’EMPIRE DU KONGO. 
Mbuta Kitoko dit : Puisque Yaya Vita Kimpa a dit aux missionnaires que : Le nom de la paix du Jésus-Christ vous nous avez apporté au Kongo mais regardons vos œuvres dans ce pays du Kongo. (Maniema 47 : 65)
Mbuta Kitoko : Il dit la première des choses que je veux vous dire : un jour un ami m’a dit Mbuta Kitoko :

5. Nous demandons au mouvement politico religieux Bundu dia Kongo d’acheter une Télévision de Bundu dia Kongo afin que lorsque Nlongi’a Kongo, Mfumu Muanda Nsemi parle, le monde entier le suive.

6. Afin aussi que vous les Chefs de Bundu dia Kongo quand vous prêchez le monde entier vous suive. 
En ce temps là, vous Mbuta Kitoko quand vous vous mettrez debout pour prêcher dans le temple de Bundu dia Kongo à partir de Kinshasa tout le monde va te suivre.
7. L’ère du Poisson (Tandu kia Banionzi) a pris fin, nous sommes entré depuis l’an 2000, a une nouvelle ère, l’ère du Verseau (Tandu kia Kinatimasa).
Alors Nlongi’a Kongo, Mfumu Muanda Nsemi dit que : dans cette nouvelle ère , l’Empire du Kongo sera encore réuni ensemble. 
Nlongi’a Kongo dit que : les pleurs de Mbanza Kongo prendront fin. 
8. Mais faute des outils adéquats nous ne sommes pas en mesure de transmettre, de diffuser les enseignements de Bukongo rapidement dans le monde entier.
C’est pour cela nous demandons que les Ancêtres Divinisés de l’Âme du Kongo (Bakulu ba Muela Kongo), de visiter, de toucher le cœur de tout un chacun qui peut aider Bundu dia Kongo d’avoir sa télévision qui diffuse sur satellite. 
9. En ce moment là Nlongi’a Kongo Mfumu Muanda Nsemi lorsqu’il enseigne tout le monde entier le suive.

 

Nous demandons et nous croyons fermement que les Ancêtres Divinisés de l’Ame du Kongo que Bakulu ba Muela Kongo toucherons le cœur de tout un chacun qui peut aider Bundu dia Kongo d’avoir sa télévision qui diffuse sur satellite.
10. Les œuvres de ceux qui ont apportés le nom de Jésus-Christ sur la terre de l’Empire du Kongo.
Mbuta Kitoko dit : le premier témoignage est celui de la mission de Diego Cao dans l’Empire du Kongo.
Nous lisons le Makongo dans son livre (Maniema chapitre 4 : 51-55) :

 

Andres il fut commandant de bord dans le navire de Diego Cao, qui venait de capturer les Bakongo et les amenaient en esclavage en Amérique.
11. Dans le Makongo nous lisons dans son livre Maniema Chapitre 4 : 51-55) que :
Le navire de Diego Cao lorsqu’il passa Sanga Kalunga, qu’on a appelé Sao Tomé, une grande tempête se forma dans l’océan.
Le Navire risqua un naufrage. 
Diego Cao ne le savait pas, car il dormait dans sa chambre. Tout le monde les Bakongo et les Européens ont attrapé la peur.

 

Ainsi le commandant de bord, Andres alla réveiller Diego Cao, et lui dit : une grande tempête s’abat sur l’océan comme si le navire ferait naufrage, à cause du surpoids, je ne sais pas ce que nous devons faire ?
Etant donné que, le navire a un surpoids de plusieurs nègres que nous avons capturés au Kongo sous ton ordre.

 

12. Diego dit Andres : (Nous lisons le Makongo dans le livre Maniema 4 :67) que :

 

Etant donné qu’il y a une grande tempête et aussi un surpoids dans le navire prend cinquante nègres jètent-les dans l’océan. Je pense que le poids va diminuer un peu…
Andres est sorti de la chambre de Diego Cao, s’apprêta pour aller accomplir l’ordre de son Chef.

 

Mais dans navire il y avait un Ngudi’a Nganga du clan de Mfumu Nsaku.
Tata Nzambi lui dit (nous lisons dans le Makongo 4 :6 9) que :
Soudain, une voix calme se fit entendre dans le cœur de Mfumu Nsaku et lui montra ce que voulait faire ces portugais.

 

 Cette voix lui dit : fait un Appel, une invocation, une prière, afin que la tempête se calme. Si tu ne fait pas cela, alors cinquante congolais (Bakongo) seront jetés dans l’océan pour essayer de diminuer le poids du navire.

 

Mfumu Nsaku fait un appel, une invocation, une prière dans son cœur, aux Génies de l’Air. Après cela il menaça cette tempête qui lui obéît et se calma…

 

Andres lorsqu’il vit que la tempête se calma, il abandonna l’idée de jeter les gens dans l’océan. Alors eux tous continuèrent leurs navigations.

 

13. Dans le Makongo nous lisons dans (son lire Maniema 5 : 1) que: 
Après cette tempête, Andres alla entrer dans la chambre de Diego Cao et commença une longue conversation avec Diego Cao.
Andres dit : capitaine la tempête s’est calmée. Je ne vois plus la raison de jeter cinquante (50) nègres dans l’océan.

 

14. Diego Cao lui dit à Andres (Nous lisons dans Le Makongo a son livre 5 :7-9) : EST-CE QUE TU CROIS QUE NOUS DEVONS LAISSER L’EUROPE ET VENIR AU KONGO DANS L’INTENTION DE VENIR SEULEMENT PROPAGER L’EVANGILE DE JESUS-CHRIST ?

Laissez les (Nègres) se convertir pour accomplir notre travail.

 

A la longue les nègres comprendront que Dieu que nous avons apporté au Kongo s’appelle : L’Or, les Pierres Précieuses, l’ivoire, toutes les Richesses du Kongo et les Esclaves qui doivent travailler pour nous dans les champs et être nos domestiques.

 

Regardons les œuvres de ceux qui nous ont apportés le nom de Jésus Christ sur le sol de l’Empire du Kongo. 

 

15. Mbuta Kitoko dit aux Makesa ma Bundu dia Kongo, et au peuple de la race noire dans le monde que : Diego Cao dit :

 

Est-ce que tu crois que nous devons laisser l’Europe et venir au Kongo dans l’intention de venir seulement propager l’évangile de Jésus-Christ ?
Laissez les (Nègres) ses convertir pour accomplir notre travail.

 

16. Diego Cao dit : (dans le Makongo dans son livre Maniema 5 :63) que :

 

Le christianisme que nous avons apporté ce n’est que le moyen pour nous de se cacher. Ceci est le chemin seulement pour nous les missionnaires Européens d’essayer de bercer ces peuples afin de les endormir.

 

17. Diego Cao dit que le nom de Jésus-Christ que nous avons apporté est un chapeau, est une couverture que nous avons placé devant, mais en réalité nos ambitions demeurent cacher dans nos cœurs.

 

18. Mbuta Kitoko dit : le deuxième témoignage que nous allons lire est celui du Roi de l’Espagne, le Roi Philippe 2.
Nous lisons le Makongo dans son livre (Maniema 48 :37-40) :
Le Roi de l’Espagne lorsqu’il a entendu la rumeur qu’au Kongo, les personnes sont vendues, les personnes sont achetées, dans plusieurs pays. Le Roi envoya des gens de son service de sécurité pour enquêter sur cette rumeur.
Son service lui ont remit leur rapport de leur enquête :
19. Ecoute ce que disait le Roi d’Espagne : 
Nous lisons le Makongo dans son livre (Maniema48 :37-40).

 

Que : Beaucoup de désordre fut tombé dans ce pays, pays de l’Empire du Kongo, causés par ces Blancs (Mindele) ses missionnaires Catholiques, au lieu qu’ils enseignent l’enseignement de Dieu, ces Blancs, ces missionnaires sont devenus les vendeurs des personnes de jour comme de nuit.
20. Ce fut la lettre du Roi d’Espagne qui envoya au Chef de cette Église en Europe.

 

Regardons les œuvres de ceux qui nous ont apportés le nom de Jésus Christ sur le sol de l’Empire du Kongo. 
21. Mbuta Kitoko dit nous continuons de lire le Makongo, dans son livre (Maniema 42 : 27-31).

 

Le baptême était de force au pays de l’Empire du Kongo, alors il y avait une mère qui s’appelait Yaya Lubondo qui n’aimait pas abandonner la Religion Kongo de ses Ancêtres et accepter que son fils soit baptisé par un Prêtre catholique. Elle refusa. 
22. Alors nous lisons le Makongo dans son livre (Maniema 42 : 27-31) :
Un jour, Père Lorenzo da Lucca a arrêté une femme. Il la fait crucifier sur une croix et un chapeau d’épines sur sa tête.

 

Le sang coulait dans la tête de Maman Lubondo qui fut crucifiée sur une croix par le missionnaire blanc ; par un Prêtre, elle pleura et souffra d’une douleur atroce.
Quand elle fut crucifiée sur une croix, le Prêtre, le Père Lorenzo da Lucca apporta et dressa debout cette croix à l’entrée de l’église, la paroisse le jour de dimanche. 
Quand les gens recherchèrent de savoir qu’est ce qu’elle a fait ?
Le Prêtre, le Père Lorenzo da Lucca leur dit : elle est une féticheuse (Nganga nkisi yena) ! 
Mais Maman Lubondo crucifiée sur une croix leur dit : je n’ai pas voulu qu’on puisse baptiser mon fils !

 

23. le troisième témoignage nous lisons dans le Makongo dans son livre (Maniema 27 : 46-54)

 

Dans le but de protéger intangibilité des frontières de l’empire du Kongo dia Ntotela , afin qu’elles ne soient pas divisés par les portugais, car selon la volonté de Dieu Muanda Kongo il dit : Kongo tadi ka basuemba singa. 

 

Le Roi Vita Nkanga fut descendu lui-même sur le champ de bataille pour combattre dans cette guerre qui eu lieu à Mbuila le 29-10-1665. C’est au cours de cette guerre que le roi Vita Nkanga fut tué et il fut décapité.

 

24. Nous lisons dans le Makongo à son livre (mu Maniema 27 : 46-54 ) que :

 

Lorsque ces missionnaires, ces blancs sont retournés à Luanda, ils étaient dans une grande joie. Puisque ces missionnaires, ces portugais glorifiaient, louaient et remerciaient leurs Ancêtres blancs qui appellent les Saints. 
Puisque ces missionnaires, ces portugais disaient que : c’est grâce à leurs Saints qui les ont donné la force et le soutien afin de tuer des milliers et des milliers de Bakongo et de détruire leurs villages.

 

Andres lorsqu’il vit que la tempête se calma, il abandonna l’idée de jeter les gens dans l’océan. Alors eux tous continuèrent leurs navigations.

 

19. Mbuta Kitoko continue de faire voir les œuvres de ceux qui nous ont apportés le non de Jésus-Christ sur le sol de l’Empire du Kongo, nous continuons de lire le Makongo dans son livre (de Maniema 47 :33-35).

 

Le quatrième témoignage est celui de Yaya Vita Kimpa. 
Que nous lisons dans le Makongo.

 

Le roi Vita Nkanga fut tué Mbanza Kongo est dans la tristesse totale, Mbanza Kongo est devenu une grande forêt pleine des bêtes sauvages, c’est à ce moment là que Tata Nzambi’a Mpungu éleva une jeune fille de 21 ans.

 

C’est Yaya Vita Kimpa, d’aller Sikimisa Kongo, d’aller reconstruire Mbanza Kongo, d’aller introniser le futur roi qui va remplacer le roi Vita Nkanga.

 

20. Yaya Vita Kimpa sillonnant sur le sol de l’Empire du Kongo. Et le peuple Kongo se réveiller, en elle fut reconstruite Mbanza Kongo, elle dit à présent nous devons élire un nouveau Roi, que tout ce qui sont dans le clan royal puissent donner leurs noms enfin que nous votons un nouveau Roi. 
Yaya Vita Kimpa entra en kisombe, en carême avec ses disciples dans une forêt sacrée. 
21.Nous lisons le Makongo dans son livre (Maniema 47 :33-35) 
.Lorsqu’elle priait, les Masoda de Prêtre, Père Lorenzo da Lucca sont venu encercler cette forêt la nuit.

 

Capturait Yaya Vita Kimpa, et ont tué ses douze disciples qui priait avec elle.
22. Ce sont donc les Prêtres, Père Lorenzo da Lucca et Père Bernardo da Gallo, qui ont fait tué Yaya Vita Kimpa. En lui subissant le supplice en la brûlant au feu.
Yaya Vita Kimpa avant de mourir elle accusa les missionnaires auprès de Jésus-Christ, elle dit : dans le Makongo sur (Maniema 48 :4-5). 
Elle dit : Maître Jésus, Maître Jésus, Maître Jésus
Regarde l’œuvre de missionnaires Blancs au Kongo
Ces missionnaires blancs disaient que ce vous leur chef qui les a envoyé devenir faire couler le sang des innocents du peuple Kongo.

 

23. Regardons les œuvres de ceux qui nous ont apportés le nom de Jésus-Christ sur le sol de l’Empire du Kongo.

 

Tuyimbileno nkunga. 
1. Nkunga : Tala Ntangu, wa voka mbanza Kongo,

 

I miomio kuandi bayoka Yaya Vita,
Miomio kaka bakanga Ntinu’eto Tata Kimbangu, beti tomba Ne Muanda Nsemi.
Mvutu: Muela Kongo, O ! Muela Kongo
Ngeye ufilanga zintumua zaku,
Zikanguanga ye vonduanga, 
Tanineti Nlongi’a Kongo, Tanineti Makesa Maku
2. Muela Kongo, O! Muela Kongo
Ngolo zaku tulombele kidivo tua diatikisa Ntantu mieto,
Ye nunga mu mvita eyi, ye nunga mu mvita eyi.

 

3. Yaya Vita Kimpa wayoka ku Tiya
Mama Mafuta wa vondua mu nkele, kua mintantu banata nkumbu’a Yisu ku Kongo dia Ntotela.
Mvutu : Muela Kongo, Oh….
4. Mbuta Kimbangu i Mfumu ku Kongo, 
Mbuta Mbumba ye Mbuta Muanda,
Mbuta Matsua mpe wa telama nangui, Kansi Babo banana kangua. 
Mvutu : Muela Kongo, Oh….
5. Nlongi’a Kongo ye Bundu dia Kongo
Bundu dia bikula zintumua zeto dina katula nsoni kua Bandombe mu tandu eki kia nsilulu. 
Mvutu : Muela Kongo, Oh….
Mbuta Kitoko dit nous allons lire le Makongo à son livre (Maniema 22 :37-39).

 

La recommandation de Tata Nzambi’a Mpungu a Lolo Nzinga…

 

24. Mbuta Kitoko dit nous continue de lire le Makongo dans le livre (Bangunza 5-27-50)
Quand la souffrance des Bakongo continuait, quand l’esclavage des bakongo se voyaient dans les œuvres de ceux qui ont apporté le nom de Jésus-Christ à l’Empire du Kongo.

 

Mfumu Kimbangu fut élevé au nom de Tata Nzambi’a Mpungu pour apporter le salut dans l’Empire du Kongo.
Mbuta Kitoko dit nous lisons le Makongo dans (son livre Bangunza 5 :27-50) que :
26. Un grand vent de Nsikumusu se déferlait et nettoyer le Kongo Central. De chaque coté zengele-zengele ya bua. Le pays fut secoué. Tombe kia mputuki kia pamuka ye zakama.
Un missionnaire catholique Père de Ronne rencontre en disant : Kitembo kia nsisi kia bulauki kia ningisa nsi yoyo, un grand vent de folie secoua ce pays (le Kongo Belge)…

 

Le peuple continuait d’aller auprès de Tata Kimbangu et le peuple continuait de fuir nos paroisses des l’église catholique et les paroisses de l’église protestante.
Dans certains des nos paroisses catholiques nous voyons que cinq (5) personnes qui venait à la messe le jour du dimanche.
Le feu de la jalousie et de la haine pour Mfumu Kimbangu se voyait dans les cœurs des missionnaires qui nous ont apporté la religion coloniale, ils commençaient de chercher la mort de Mfumu Kimbangu.

 

Regardons les œuvres de ceux qui nous ont apportés le nom de Jésus-Christ sur le sol de l’Empire du Kongo. 
Ceux qui nous ont apporté le nom de Jésus-Christ à l’Empire du Kongo, partout les gens ont suivi Mpeve ya Nsikumusu est descendu, mais la religion chrétienne, les églises coloniales, qui ont apporté le nom de Jésus-Christ combattent nos Messagers de Dieu, nos Ngunza (nos prophètes), de Tata Nzambi’a Mpungu dans l’Empire du Kongo et recherchent leurs morts jusqu’ en prison. 
Mbuta Kitoko dit : nous continuons de lire le Makongo est de faire voir les œuvres de ceux qui ont apporté le nom de Jésus-Christ sur le sol de l’Empire du Kongo.
Nous lisons le Makongo dans ce livre (de Bangunza 42). 
Nous arrivons à Kinshasa, capitale de la RDC, dans sa commune de Kasa-Vubu, il avait un Révérend Pasteur Makanzu, Pasteur de l’Eglise Protestante du Zaïre ( (actuel Congo) .

 

Le Révérend Pasteur Makanzu critiquait sa culture et sa religion ancestrale Kongo, il critiquait Mfumu Kimbangu, mais une chose de bien en Pasteur Makanzu, il aimait beaucoup se purifier en priant. En continuant de se purifier en priant alors Tata Nzambi’a Mpungu fait descendre l’Esprit Saint (Muanda Velela), les yeux et les oreilles du Pasteur Makanzu furent ouverts.
Pasteur Makanzu changea et a vu la vérité face à face. Pasteur Makanzu doit voyager vers Nairobi au Kenya

 

27. Nous lisons le Makongo dans le livre (Bangunza 42 :10-11) que : Tata Nzambi’a Mpungu lui dit : 
Que toute personne qui veule le salut de la race noire et est censée lutter contre toutes les religions qui ont apportés l’esclavage en Afrique (Katiopa).

 

Que toute personne qui veut l’indépendance, le progrès, de la race noire et censée s’élever et lutter contre toutes les religions qui ont apportées l’esclavage en Afrique (Katiopa).
Car toutes ces religions que les blancs ont apportés en Afrique, c’est un instrument pour faire endormir les noirs et continuer de vous garder sous l’esclavage physique et spirituel.

 

28. Pasteur Makanzu, fut étonné (pamukinu), le Pasteur commençait à aimer sa culture et sa religion ancestrale, il commençait à aimer Mfumu Kimbangu, le Pasteur Makanzu commençait avoir à présent la souffrance du peuple de sa race noire.

 

29. Mbuta Kitoko le Prédicateur de ce jour là dit : si seulement si cet enseignement contenu dans le Makongo livre sacré de la Religion Kongo, si seulement si cet enseignement que nous prêchons aujourd’hui pourrait être diffusé à la télévision de Bundu dia Kongo qui serait connectée sur satellite, mais combien des personnes dans la race noire nous allons conscientiser et les remettre sur le Sentier spirituel Kongo ( mu Nzila Kongo), sur la Religion Kongo et d’afin de devenir les disciples de Bundu dia Kongo puisque nous sommes frères et frères arrachés des forces avec des larmes aux yeux à la colonisation, vivant au Brésil, en Haïti, en Martinique, au Saint Dominique, au Jamaïque et partout dans les îles caraïbes.

 

Mbuta Kitoko le Prédicateur de ce jour là dit : Mais faute des outils adéquats nous ne sommes pas en mesure de transmettre, de diffuser les enseignements de Bukongo rapidement dans le monde entier.

 

Ce pour cela nous croyons fermement que les Ancêtres Divinisés de l’Ame du Kongo (Bakulu ba Muela Kongo), de visiter, de toucher le cœur de tout un chacun qui peut aider Bundu dia Kongo d’avoir sa télévision qui diffuse sur satellite. 
Afin que quand Nlongi’a Kongo, Mfumu Muanda Nsemi enseigne tout le monde entier le suive.
Nous demandons et nous croyons fermement que les Ancêtres Divinisés de l’Ame du Kongo que Bakulu ba Muela Kongo toucherons le cœur de tout un chacun qui peut aider Bundu dia Kongo d’avoir sa télévision qui diffuse sur satellite. 
Plus de 13 millions des Bakongo furent emportés en esclavage au Brésil, en Haïti, en Martinique, au Saint Dominique, au Jamaïque et partout dans les îles caraïbes.

 

Regardons les œuvres de ceux qui ont apportées le nom de Jésus-Christ sur la race noire. 
Mbuta Kitoko qui prêchait dit au Makesa qui ont le Makongo livre sacré de la Religion Kongo de lire le Bangunza 42 ; 43 ; 44.

 

Car ce sera difficile pour moi Mbuta Kitoko de lire tout ce chapitre de ce verset en un temps réduit de prédication.

 

33. Nous lisons dans le Makongo dans son livre ( Bangunza chapitre 43)
1. Dans sa derrière prière de la rencontre de tous les dirigeants de l’Eglise du Christ en Afrique, cette rencontre qui a eu en Nairobi au Kenya, le Pasteur Makanzu dit :

 

2. Mfumu tukutondele !
Il dit Seigneur nous vous remercions !
Gloire à notre Seigneur pour les siècles et des siècles ;
Inga, nkembo kua ngeye Mfumu, (oui, gloire au Seigneur) !

 

3. C’est vous qui nous a rassemblé dans ce lieu. C’est vous qui nous a donné cette idée de ce réunir mu diambu dia mbote.

 

4. C’est vous qui nous a appelé chaque personne envoyé de venir en ce lieu et s’asseoir devant tes pieds, d’entendre et étudier tes recommandations (nsikudukusu) qui sortira en vous !

 

5. Nous voulons être secoué par ton Esprit et ta Vie remplit nos cœurs par ton Esprit d’amour du prochain !
9. Utufuluza mu ndumbi’a zola kuaku kunatanga qui amène l’ennemi de se convertir et venir auprès de vous Seigneur ! 
10. Donnez–nous l’amour qui règne (zola kudumanga) afin qu’il remplie nos cœurs qui se sont séchés, qui se sont fanés à cause du feu destructeur (tiya tua mavonza) et des tempêtes qui touchent l’Afrique et le monde.
11. Mfumu (Seigneur), nous voulons te servir. Nous savons que tous les jours ta face est tourné et regarde en Afrique et continue de la voir éclairer.

 

14. Hier l’Afrique saignait du sang, aujourd’hui encore l’Afrique saigne du sang et demain encore le sang de l’Afrique saignera, si Mfumu tu ne seras pas avec nous. 
15. Venez sécher cette mare du sang ( wiza, wamanisa nkuk’a menga) et les larmes qui coulent dans les quatre coins de l’Afrique(Katiopa), O ! Mfumu. Venez sauver Katiopa.
16. Vous qui nous avez appelé de te servir comme dirigeants des peuples dans cette Afrique qui crie, qu’on détruit, qu’on fait saigner, qu’on pille. 
17. Mfumu ! Venez être avec nous, car si vous n’êtes pas avec nous, alors nous ne saurons pas traiter et guérir cette Afrique qui est remplie de plaies qui saignent du sang.
18. Mfumu, venez guérir l’Afrique qui est malade. Venez encercler l’Afrique dans tes mains qui protègent.
Venez consoler l’Afrique qui se lamente.
19. Ne laisse pas que les fils du monde des ténèbres t’arracher votre Afrique si précieux, afin qu’il la divise et continue de la dominer.

 

20. C’est vous le Seigneur (Mfumu) de tout le pays de l’Afrique qui souffre.
C’est vous le seul Mfumu que l’Afrique, car c’est vous le véritable Mfumu. 

 

21. Mfumu, tous ces Matebo d’enfer (bilingi), aiment que l’Afrique demeure dans l’obscurité et dans la souffrance éternelle. Ainsi nous vous demandons de chasser (zoma) tous ces matebo en Afrique (mu Katiopa). 

 

22. Chassez (zoma) tout ces Matebo, O ! Mfumu remettent-les dans leur l’enfer (bilingi) éternel où ils sont venus.

 

Donne la victoire totale à l’Afrique qu’ils ont blessé !

 

23. O ! Tata Nzambi’a Mpungu ! Regarder comment les fils du monde des ténèbres, Tala bonso Bana ba nioka zambalu bamene kitula ye kitudila Katiopa se zandu dia bambua ye bangulu bamene dio natina mpila zazo za malongi ma mbivusu.

 

24. Katiopa (l’Afrique) n’a pas envie des enseignements des l’occident puisqu’ils ne sont pas les nôtres. Car l’Afrique, c’est vous Tata qu’elle cherche. 
25. Tata Nzambi’a Mpungu ! L’Afrique, c’est vous qu’elle veut. L’Afrique, c’est vous qu’elle veut prier et servir. Katiopa dizolele kukivana ye kukiyekola mvimba kua Ngeye.
26. O ! l’Esprit-Saint (Muanda Velela) ! Dimba dilu kia Katiopa! Te nkia ntangu Katiopa dina Tatamana dila ye dilanga
(Écoute pleurer l’Afrique ! jusqu'où l’Afrique continuera à pleurer et pleurer. 
27. Les yeux de l’Afrique, sa poitrine, et ses joues sont à tout moment mouiller des larmes des atrocités des fils du monde des ténèbres. 
28. O ! Tata Nzambi’a Mpungu ! Essuie les larmes de l’Afrique avec votre foulard céleste. 
Consoler l’Afrique Tata, vous qui êtes le parfait consolateur ( mbombi walunga).
29. Mfumu ! tant de fois ( Ntangu zazingi beni) l’Afrique a continué de patienter et d’attendre. A présent ses patiences commencent à prendre fin.
Montrez votre miséricordieux, votre pardon, venez visiter l’Afrique. 
30. Mfumu ! vo masumu Katiopa kavola, lemvokela mo. (si c’est pour les péchés du karma de l’Afrique, pardonnez l’Afrique).
L’Afrique te veut, venez les fortifier (siamisa dio), de votre Amour !
31. L’Afrique est pauvre, venez l’enrichir en chair et en esprit. Katiopa ka diena diansanua diaka ko. L’Afrique n’est plus instruite, n’est plus éduquée, venez l’instruire de votre sagesse et emporte l’Afrique à ta vie éternelle. 
32. Katiopa, nsatu diena, ye ka dizolele nua fumu ye diamba ko. (L’Afrique, a soif et elle ne veut pas fumer du tabac et du chanvre, la marijuana). Ainsi, O ! Mfumu, nourrit là de ta volonté et de la parfaite communion avec Vous !
33. l’Afrique a des sentiments et c’est avec les boissons fortement alcoolisés de l’occident qu’elle continue d’augmenter pour étancher sa soif. Ce pour cela nous vous implorons de venir (do wiza ), O ! Mfumu wanuikina Katiopa de ta parole qui demeure.

 

34. l’Afrique était aveugle. Mfumu donne lui les yeux spirituels qui va lui permettre de distinguer ceux qui viennent de vous et ceux des fils des ténèbres qui veulent voler son cœur.
35. l’Afrique (Katiopa) est fatiguée, abattu, n’a plus du courage (diena dia lebakana), puisque les colonisateurs lui a gravement fouette. Mfumu donne l’Afrique la force qui conduit au fils de Dieu de ressusciter des morts.

 

36. L’Afrique (Katiopa) ne peut pas disparaitre dans l’océan de mensonge des colonisateurs, puisque Mfumu vous êtes le CHEMIN. L’Afrique (Katiopa) ne peut plus être tromper, puisque Mfumu vous êtes la VERITE . L’Afrique (Katiopa) ne peut pas mourir, puisque Mfumu vous êtes la VIE ETERNELLE !

 

37. O ! Mfumu ! l’Afrique va t’obéir dans la richesse et dans la pauvreté ( mu kimvuama ye mu bumputu) ; en bonne santé et dans les maladies ; dans la paix et dans le châtiment (mu nzomono), dans la liberté et dans la prison, dans le respect et l’humiliation (mu mvuezolo), dans la mort et dans la vie. 

 

38. Tata Dianlongo, L’Afrique veut être rempli de votre joie, de ta force, de ton amour, votre protection, de votre Esprit de Vie qui emporte la Victoire au péché. 

 

39. Remplie l’Afrique de tout votre courage pour se mettre debout et lutter face à toutes les souffrances et déraciner les embûches et tous les obstacles placés par les disciples de Satan dans notre continent !

 

40. les dirigeants de l’Afrique ne veulent plus être des aveugles qui conduisent d’autres Aveugles. Alors éclaires-les, donnez-les la lumière du salut, qui les guident aujourd’hui et éternellement. Amen.

 

34. Mbuta Kitoko continuait de prêcher il dit ceci lorsqu’on nous lisons dans le Makongo (Bangunza 44 : 1-6) :

 

Les enseignements du Pasteur Makanzu poussaient les blancs qui commençaient d’avoir peur devoir que le Pasteur Makanzu en qui ils avaient confiance à présent il voit clair et commence de changer. Alors si nous ne faisons pas vite de précipiter de le tuer, il va détruire notre église du christ au Zaïre. Puisqu’il celui le Pasteur Makanzu est le grand évangéliste, mais il n’est plus content de cette église qu’on apportée les blancs. 
Il lui donna du poison, le pasteur Makanzu tomba malade et mourru.
Avant de mourir il donna les recommandations à ses enfants que :
Pasteur Makanzu dit : Si je meurs il n’est pas question d’emporter mon cadavre dans l’Église qu’ont apportée les colonisateurs aux Africains. 
Regardons les œuvres de ceux qui ont apportées le nom de Jésus-Christ sur le sol de l’Empire du Kongo 
Mbuta Kitoko dit : nous regardons les œuvres de ceux qui ont apportées le nom de Jésus-Christ sur le sol de l’Empire du Kongo.

 

35. Mbuta Kitoko dit : un papa quand il a vu dans une église de ceux qui nous apportes l’esclavage au Kongo au lieu qu’ils enseignent l’enseignement de Dieu, ces Blancs, ces missionnaires sont devenus les vendeurs des personnes de jour comme de nuit.
36. Ce Papa quand il a vu ces œuvres il se lamenta et rentra dans sa maison. Voyant ses Ancêtres venir et lui ont dit : oui vous chercher une religion pour ton salut. Allez vous promenez, cherchez une religion qui s’appelle B.D.K ( Bundu dia Kongo), puisque eux n’achètent pas les âmes et ils ne vendent pas aussi les âmes.

 

37. Mbuta Kitoko demanda au makesa ma Bundu dia Kongo de chanter la chanson : 

 

Mu Bundu dia Kongo tueti kota,
Kadulu kia teka bantu ka dienani ko.
Vo ngeye wena ye kadulu kiokio.
sisa kio mu Buangala.
A yaya mu malembe kaka tuna diatila mu Nzila Kongo.
Eh beto mu malembe kaka tuna diatila mu Nzila Kongo.

 

Puisque, eux n’achètent les âmes et ils ne vendent pas aussi les âmes. C’est là que tu trouveras ton salut.

 

53. Ce Papa lorsqu’il était entrain de se promener pour chercher un ZiKua de Bundu dia Kongo dans la Ville de Kinshasa, en RDC, quand il arriva dans la le périphérie de la commune de Ndjili rencontra une place écrit Bundu dia Kongo, ce papa s’étonna.

 

54. il dit : c’est ça vraiment la religion que je cherche il entra dans la parcelle, il demanda on lui donne la réponse que : oui Zikua, de Bundu dia Kongo c’est ici.

 

Puis il est devenu Kesa dia Bundu dia Kongo après avoir suivit les enseignements de Malongi ma Minu. Puis alla ouvrir aussi un centre de pierre, un zikua de Bundu dia Kongo dans son village. 
55. puis Mbuta Kitoko demanda la chanson Mfumu Kimbangu kulumuna Lendo wasila mu mbandu yayi; mbandu yayi yansilulu…. 
Puis Mbuta Kitoko demanda la chanson Mfumu Kimbangu kulumuna Lendo wasila mu mbandu yayi; mbandu yayi yansilulu…
pour finir nous lisons le résumé de cette Prédication dans le Makongo a son livre de (Bangunza 44:7-10) que : 
Oui, le Roi Mvemba Nzinga était grand fervent de la religion Chrétienne qu’ont apportée les blancs au Kongo dans le passé.
Vers la fin de sa vie. Quand l’Esprit- Saint lui a ouvert les yeux, le Roi Mvemba Nzinga avait vu la vérité face à face et a eu l’envie de retourner dans la religion Kongo.
Yaya Vita Kimpa a appris à lire et à écrire dans la religion chrétienne. Quand l’Esprit- Saint lui a ouvert les yeux, elle quitta la religion de Blanc et retourna dans le Nzila Kongo.
Mfumu Kimbangu a appris à lire et à écrire dans la religion chrétienne, celle de missionnaire protestant.

 

Quand l’Esprit- Saint lui a ouvert les yeux, les blancs, les missionnaires de la religion européenne l’on fait de lui leur premier ennemi. 
Mbuta Mpadi fut un grand dirigeant fervent de la religion chrétienne qu’on appelait Armée du Salut. Quand l’Esprit- Saint lui a ouvert les yeux, il abandonna la bible du peuple d’Israël, et retourna sur le chemin de la Religion Kongo. 
Le Pasteur Makanzu était un pasteur dans l’église du Christ au Zaïre qu’il se donnait avec ferveur, jusqu’à ce qu’il soit appelé Révérant dans le christianisme. 
Mais, quand l’Esprit- Saint lui a ouvert les yeux, pasteur Makanzu était près de quitter cette Religion de blanc.

 

Si on ne l’avait pas tuer en précipitation mais il aurait dû quitter longtemps cette religion, car l’Esprit-Saint lui a fait voir que c’est l’instrument de blanc qu’il utilise souvent pour endormir le noir et de les mettre en esclavage. 

 

Tous ces pasteurs qui combattent Bundu dia Kongo aujourd’hui, ils le font puisqu’ils jusqu'à présent ces pasteurs sont aminés de l’Esprit de la sorcellerie occidentale.
Plus tard quand, l’Esprit-Saint, va agir en eux, et les ouvrir les yeux, ces pasteurs verront la vérité et se convertiront. Car il n’y a même pas un autre chemin. (Bangunza 44:7-10).

 

Malongi meto ma manisi (Notre Prédication est terminée) nous avons chanté la chanson :

 

Tua yimbila nkunga : Kongo dia vuluza nza 
Mvutu : Kongo dia vuluza Nza, 
Eh Kongo dia sivikisa yo, Kongo dia yala nza yamvimba mu Ngolo za nkua Tulendo.
Ndundu za mputu bu baluaka
Beto tua babanzila vo mimvuluzi mieto
Nkiongo mintantu miayiza kanga badomne ye kubanata kuna Nsi za Mputu ye kubakitula bankole ee
Nkia mambi Kanda dia Kongo dia vanga
Va ntadis’a Makanda ma Mputuki
Kia tuamaniseti mvita ku Kongo
Mpulusu tulombele
Mvutu : Kongo dia vuluza Nza… 
Bu tua nuana mvita ku Mbuila Ntotela vita Nkanga yandi ntu bazenga
Kifuidi kia tukotela beto binuani 
Bu tualembua kala ye Nkele mia tiya 
tuamama nungua kua ntantu uuu
kansi buabu tuizidi diaka ku Kongo 
mu kuiza tatamana Mvita yoyo
zulu ye ntoto lutuyikama aa mpulusu tulombele 
Mvutu : Kongo dia vuluza Nza…
Buabu Ngeye Nlongi (Ne Muanda Nsemi, Ntotela Kongo).
Batuvene mu kuiza tuadisa mvita mpulusu’a Kongo
Beto i binuani biakus mu mbandu zazo
Mbandu yayi mpulusu tuzolele
Ka bonso tua vondulua mu mvita ya Mbuila ko
Buabu tuizidi diaka ku Kongo
Mu kuiza tatamana mvita yoyo
Zulu ye Ntoto lutuyikama
Mpulusu tulombele
Mvutu : Kongo dia vuluza Nza… 
Mbandu yayi yena ya nsilulu
Lungiseno Nsilulu luasila Kongo
Tua kotesua buabu mu Nkembo
Kifuidi kia Mbanza Kongo kia manisa
Nkua Tulendo kayala 
Buabu tuizidi diaka ku Kongo
Mu kuiza tatamana mvita yoyo
Zulu ye Ntoto lutuyikama
Mpulusu tulombele
Mvutu : Kongo dia vuluza Nza… 
Ingeta, i bobo, ibobo.

 

41. Mbuta Matuiku Ntoya wabaka mpova yandi vo : Nzeyi vo malongi Ma Mbuta Kitoko matomene kutu yangidika, ye minkunga mpe. Kizolele ku luvutula ku mina ko ye katula kiese kiena mu mintima mieno. Mu Mazikua meto, mandanda ma Bundu dia Kongo ebu matele: konso ka ntangu tumanisi malongi, Mfumu’a minsiku utelamanga mu tanga minsiku miole evo mitatu mia Bundu dia Kongo.

 

42. Wunu kiaki mono kibeni Mbuta Matuiku Ntoya ngina kulutangila nsiku miole wa Tata Nzambi’a Mpungu
43. Mbuta Matuiku Ntoya yandi vo: Tata Nzambi’a Mpungu yandi wasema zulu ye ntoto, mpasi vo Kongo dia Mbumba di kasema dia diatila mu yenge ye mu nkalasani ya biza ye yandi Tata Nzambi’a Mpungu, yandi watula minsiku miandi.
44. Mu Makongo tueti tanga mu (Kinsemi 37 :24-26) vo:
Tata Nzambi’a Mpungu yandi vo: i mono yatula nsiku miame mu luyalungunu lua zulu ye ntoto.

 

Mono i wantete mu bobo bazitisanga mio. Kadi ka i fu kiame ko mu kutula momo ma yamana kanga mu Kongo dia Mbumba. Nsiku mia luyalungunu lua zulu ye ntoto i luzolo luame mu nsemono. Nsiku miame; ka mikomua, ka misumuna nlongo.
45. Mbuta Matuitu Ntoya yandi vo : kansi beto bantu ka tuzitisanga minsiku miandi ko.

 

Tata Nzambi’a Mpungu yandi vo : Mono i wantete mu bobo bazitisanga mio. Kadi ka i fu kiame ko mu kutula momo ma yamana kanga mu Kongo dia Mbumba.

 

46. Mbuta Matuitu Ntoya yandi vo : ngieti ku lubambula Moyo vo nsiku’andi wa nkaka utele vo : Zola finangani’aku bonso ukizolanga ngeye kibeni.
47. finangani’aku i kinzungidila kiaku, isavo : minti, binzanzala, zinuni, bibulu, bantu ye nsemono yayo. 
48. Bakulu beto bau vo : Mpofo ka monanga ko kansi tombokele ku mbingu (ku chasse) ye mbizi vana ntu, disongele vo kibusi kiandi wena ku mbingu yoyo.
49. Nkangu’a Kongo, Bakulu beto zola batulombanga.
Tua zola finangani zeto bonso beto kibeni.

 

50. Bakulu beto batulombanga tua vuata Mpeve zola, nguizani, nsalasani, Mpeve ya mika mia Mbua, yatunata mu simbasana moko mu mamo ye bikadulu bivuluzanga bantu bena mu mpasi.
51. tua siamisa mpeve ya Zola, 
tua siamisa Mpeve ya Nguizani, 
tua siamisa Mpeve ya Nsalasani, 
tua siamisa Mpeve ya mika mia Mbua, 
mu Kanda dieto dia Kongo, mu Bundu dia Kongo, mu bisalu bieto, mu mvita mpulusu a Kongo, dieto, ye mu kinzungidila kieto.
52. ku fuasani Mpeve ya Zola, ko 
ku fuasani Mpeve ya Nguizani ko, 
ku fuasani Mpeve ya Nsalasani ko ;
ye ku fuasani Mpeve ya Mika mia Mbua nkutu ko mu Bundu dia Kongo, mu Kanda dieto, ye mu kinzungidila kieto, 
Kadi Tata Nzambi’a Mpungu yandi : zola finangani’aku bonso ukizolanga ngeye kibeni. 
Mu nkumbu’a Mfumu’eto Ne Muanda Kongo mvovele bo. Ingeta.

 

53. Nkunga : tekela banzenza biza mu ntoto mieto mia Kongo dia Ntotela,
Bakulu beto bazaya mu sambila Nzambi’a Mpungu.
Mvutu : Ne Mpungu’e, 
Ne Mpungu ulemvokela mu mayavanga mampila mu mplila ya kota mabundu manzenza mu kondua kua visa mawa nsila.
59. Mono bu mbakudi bua sambila Bakulu bame,
Ka kena diaka ye lendo ko, somba mvulusi mianka.
Mvutu : Ne Mpungu’e,..

Note : Ntumua Mase salue du Feu du Coeur Mbuta Nzinga Ntoya pour ce partage de connaissances destinées aux Adeptes de Bundu dia Kongo du monde entier mais aussi aux chrétiens de la planète terre afin de connaître les oeuvres des Mindele chrétiens déguisés en serviteur de Jésus-Christ...Amen !

Ntumua Mase