Les enseignements de Bundu dia Kinabi

Ne Muanda Nsemi enseigne aux Makesa sur le sentier spirituel Kongo (mu NZILA KONGO) que : 

Il existe une grande différence entre faire APPEL à DIEU et prier à DIEU.

Faire Appel (Mbila) à Dieu : c’est invoqué Dieu au moyen de réciter plusieurs fois une prière dictée par Dieu, ou par les Ancêtres Divinisés (Ascensionnés) ou par des Bisimbi (les Anges, les Génies).

Tandis que Prier à Dieu : c’est formulé une demande, un souhait à Dieu, aux Ancêtres Divinisés (Ascensionnés) ou aux Bisimbi (les Anges, Génies).

Faire Appel (Tambika MBILA) à DIEU : c’est aussi rendre gloire à DIEU conformément à sa volonté dictée. Exemple MBILA NKEMBO.

Faire  Appel (Tambika MBILA) à DIEU : c’est aussi  être en harmonie, en parfaite communion directe avec Dieu, avec les Ancêtres Divinisés (Ascensionnés), avec les Bisimbi (les Anges, Génies).

Dans la Bible plusieurs passage insistent  sur mot invoques ton Dieu. Invoques ton Dieu ne pas synonyme de connaitre le Nom de ton Dieu ou de prière à la manière désordonnée, semant la cacophonie  comme les font beaucoup des Eglises des Réveils.

Quand nous lisons dans le MAKONGO dans le livre Kinsemi 57 : 35-36.

Notre Dieu Muanda Kongo au Patriarche Kongo Nimi lui dit :

35. je veux t’enseigner les secrets de la parole, du ton (muningu), de la couleur (Ntinta), et de la danse enfin que tu puisses les enseigner à tes enfants.

37. Car dans la parole il ya le ton (muningu). Et dans le ton il ya la couleur (ntinta). Et dans la couleur il ya la clé des secrets de la force qui construit et qui détruit.

Dieu aime l’ordre, l’harmonie, DIEU n’aime qu’on puisse lui prier dans la cacophonie, dans le désordre. Mais cet étrange que plusieurs Eglises des Réveils prient Dieu peu conforme à sa volonté qui dit invoque moi au moyen des rituels et des Appels dictés par ses Messagers, ses Prophètes.

Dans MAKONGO au verset 36 du livre Kinsemi chapitre (kapu) 57.

Notre DIEU MUANDA KONGO  dit  au Patriarche Kongo Nimi que : 

35.  je veux t’enseigner les secrets de la parole, du ton (muningu), de la couleur (Ntinta), et de la danse enfin que tu puisses les enseigner à tes enfants.

36. Car dans la parole il ya le ton (muningu) 

Tout Appel dicté par Dieu, au Moyen de ses Prophètes, Messagers, au moyens des Ancêtres Divinisés (Ascensionnés) et au moyen des Bisimbi (des Génies, des Anges)

Tout ses Appels ont un ton vibratoire élevés qui vibrent plus Haut dans le lieu  de Saint des Saints (mu Ngumbu’a Kinlongo).

Ainsi les Appels sont aux préalables les canaux officiels pour susciter la tension de Dieu, des Ancêtres Divinisés (Ascensionnés), des Génies.

Par contre les prières que nous confectionnons nous même, peuvent ou ne peuvent  pas avoir un ton  vibratoire élevé, peuvent ou ne peuvent pas vibrer plus Haut dans le lieu de Saints des Saints (Ngumbu’a Kinlongo).

La manière de prier le Dimanche dans des Eglises des Réveils a un ton de vibration moins élevé étant donné cette prière manque l’harmonie par conséquent les Résultats qu’on peut entendre ne rien d’autres que de la cacophonie, du BRUIT, du Vacarme.

Mais Jésus-Christ dans la Bible dit :…invoque ton Dieu qui est dans le lieu secret il te répondra. 

Ainsi dans la Religion Kongo, Mfumu Muanda Nsemi Messager de Dieu MUANDA KONGO en Afrique Centrale a récit plusieurs MBILA (Appels) moyen pour invoque Dieu, les Ancêtres Divinisés (Ascensionnés), les Génies.

L’un parmi ce Puissant Appel est MBILA MFUMU A NDUNGUNU (qui veut dire Appel au Seigneur de la victoire)

Dans cet Appel Ne Muanda Nsemi explique aux Makesa ma Bundu dia Kongos que : 

Mfumu a Ndungunu est le Seigneur des Forces Armées Céleste au ciel et sur la terre. Il est le commandant suprême de tous les Génies (Bisimbi = Anges) de la Guerre au ciel et sur la terre. 

Et que Mfumu a Ndungunu n’a jamais incarné le plan Physique.

Mfumu a Ndungunu a ses Généraux des Armées parmi eux. 

La Religion Kongo invoque NA NZAU (L’ELEPHANT) qui dirige les forces terrestres. Na Nzau udiatikisanga mintantu mu yinza dia mvita.  (Qui écrase, qui détruit l’ennemis sur le champ de bataille).

Na NZAU a dit à Ne Muanda Nsemi Nlongi’a Kongo au début de sa mission que : la meilleure Arme bouclier que tu peux donner au peuple Kongo, c’est de  réveiller l’éveil de conscience du peuple Kongo, ainsi Nlongi’a Kongo infuse ton enseignement dans le cœur du peuple Kongo. Il deviendra un Boa (MBOMA) Protecteur de BUKONGO.

Tandis que le Général des forces Aériennes de Mfumu a Ndungunu ( le Seigneur de la Victoire )  que les makesa ma Bundu dia Kongo invoquent.

Ne Muanda Nsemi enseigne aux makesa mu Nzila Kongo que Ne SABA WOTE est l’Adjoint de Mfumu a Ndungunu.

La religion Kongo entend l’arrivé de Ngudia Nganga,  Nkua Tulendo qui est donc Mfumu Kimbangu qui porte le aussi le nom Spirituel de Ne MBEMBA MPEMBE(l’Aigle Blanc) , qui est le Commandant en Chef de l'armée de l'air de l'air de Génies de L'Air de Dieu Tata Nzambi'a Mpungu.

Ceux dont Ce Chef de Génie de L'air Ne MBEMBA MPEMBE ( Mfumu Kimbangu ) qui viendra  au temps prévu par le Seigneur notre Dieu pour se manifester comme etant Nkua Tulendo qui  viendra déraciner toute plante que le Père céleste n’a pas semé sur le continent Africain. Nkua Tulendo viendra Afrique Centrale fouler en éclat toutes formes de vie, des désordres culturels, des frontières coloniales et de Religions coloniales en Afrique noire.

Ainsi donc au début de la naissance de Bundu dia Kongo ces années là. Ne Muanda Nsemi Messager de Dieu récita une prière devant les Makesa il leva ses deux mains en montra ses deux paumes de mains en forma un triangle avec sa tête est récita un Puissant Appel(Mbila) en disant.

-Akongo, Akongo, Mfumu Nzambi’ame Akongo,

Mu nkumbu’aku ye mu diambu dia nkembo’aku,

-Bika Ngudi’a Nganga (NKUA TULENDO) yi wasueka mu kinlongo kianene kia mazulu kavaika ye kulumuka mu mazikua mamo ma Bundu dia Kongo.

-Bika Ngudi’a Nganga yi wasueka mu kinlongo kianene kia mazulu ka kulumuka mu mazikua ma Bundu dia Kongo mu diambu dia sukula moko ye malu ma Makesa ma Bundu dia Kongo, kidivo bia bionso bina simba makesa bia kala bia lusakumunu.

-Bika Ngudi’a Nganga yi wasueka mu kinlongo kianene kia mazulu kasukula malu ma makesa ma Bundu dia Kongo, kidivo malu ma Makesa makala nayaki-yaki mu kuenda va konso-konso fulu kina lema tiya tua mvita Mpulusu a Kongo, 

-kidivo Kongo dia kati, Kongo dia Kati dia baka kimpuanza kia lusalu, kimpuanza kia lusalu, ye kimpuanza kia kimpeve.

-ingeta.

-Akongo Akongo, Akongo

Mfumu Nzambi’ame Akongo

Sakumuna Makesa ma Bundu dia Kongo 

Kidivo Makesa ma sakumuna Kongo dia Bakongo.

-Kienzola makesa ma Bundu dia Kongo

Kidivo makesa makienzola Kongo dia Bakongo

-Nata ku ndungunu makesa ma Bundu dia Kongo, 

kidivo Nkumbu’aku ya zitusua va ntoto mpe bonso ku zulu.

-Mu nkumbu’aku ye mu diambu dia nkembo’aku 

tulombele bo, ingeta. 

Et rapidement Bundu dia Kongo  s’installa dans le Kongo central et Kinshasa, et au Kuangu

Rapidement BDK traverse les frontières coloniales est s’installa en Angola, à Mbanza Kongo, au Kabinda,... etc.

Rapidement BDK traverse le fleuve Kongo est s’installa au Kongo Brazza, au Pointe Noire, au Gabon…

Rapidement BDK traverse l’océan est arriva pour la première fois en Europe en Londres (Angleterre)  la première extension de BDK qui donna naissance de tous les Mazikua ma Bundu dia Kongo à travers l’Europe.

Rapidement BDK traverse l’océan pacifique est s’installa en Amérique. Au Canada et en Martinique l’extension de Bundu dia Kongo dans les iles Caraïbes conduit par Ntumua Mase (que la Bénédiction de Tata Nzambi’a Mpungu soit sur lui).

Sous l’invocation de la prière du Messagers, partout, ici et là Bundu dia Kongo (Kinabi et Mayala) continuent d’être installer.     

 Ingeta, ibobo, ibobo ! 

Mbuta Nzinga Ntoya

Note : texte ecrit par Mbuta Nzinga Ntoya et mis en ligne par Ntumua Mase.