82453030_3230138627002659_7891873973992947712_n

KODI DIA MOYO 1

MFUMU MUANDA NSEMI YE KODI DIA MOYOM (LA LOI SACREE DE MFUMU MUANDA KONGO) !

Dans le lointain passé, l'Archange MUANDA KONGO avait transmis aux BENA BA KONGO, le KODI DIA MOYO (Le Spirale de la Vie) qui est la LOI SACREE ANCESTRALE des BENA KONGO qui était en vigueur dans l'Empire KONGO DIA NTOTELA !

NSAKU NE VUNDA, le Grand Prêtre, était le Gardien de Kodi dia Moyo, qui est la Loi Sacrée du Royaume, que l' Archange MUANDA KONGO (l' Esprit Divin) donna aux Mages Fondateurs du Royaume du Kongo, au Nom du MFUMU AKONGO, Notre Dieu.

1. L' article un (siki diantete) de cette Loi Sacrée dit ceci :

- Kodi dia Moyo : ka dikomua, ka disumunua nongo.

- La Loi Sacrée ne peut être modifiée, ni transgressée.

2. Parlant de l' Unité du Royaume du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci :

- Kongo Tadi, kabasue mbasinga.

- Il est strictement interdit de balkaniser le Royaume du Kongo. Car le Pays du Kongo doit rester cette pierre qu' on n' a pas le droit de briser en plusieurs morceaux, de diviser en plusieurs pays indépendants.

La Loi Sacrée prévient que quiconque va aller à l' encontre de cette Loi, d' Origine Divine le payera très cher. Car, tôt ou tard, il sera frappé par des Calamités Naturelles, qui l' obligeront d' apprendre sa leçon par la Souffrance. Car on ne se moque pas de Dieu, MFUMU AKONGO.

3. Ainsi aux Etrangers qui viennent au Royaume du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci :

- Nsi wumbuana nsiku, kunati nsiku ko.

- Soumets-toi à la Loi du Pays Hôte, n' y amène pas ta loi.

4. Aux générations successives des Bakongo, la Loi Sacrée leur demande de jurer constamment en disant ceci :

- Kongo dieto Bambuta basisa dio.

E Kodi disisa Bambuta yilande, Kodi yaye !

- Notre Kongo nous a été légué par nos Ancêtres.

Je respecterais la Loi Sacrée que nous a légué nos Ancêtres, c' est le Kodi dia Moyo !

5. Parlant de la Terre du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci aux Bakongo :

- Zulu i S' ame, kansdi Ntoto i Ngudi' ame yindikilanga.

Ntoto wa Kongo : wa Luvila, wa Dikanda, ka wa Nzenza ko.

- Le Ciel est mon Père, tandis que la Terre est ma Mère Nourricière.

La Terre du Kongo appartient aux Clans ; (donc aux Membres du Clan NSAKU, du Clan MPANZU, et du Clan NZINGA), non à l' Etranger.

Ainsi, partout chez les Negro-Africains, la Terre appartient au Clan et NON à l' Etat.

6. Tout homme est Fils de Dieu (Fils de NE KONGO), ainsi, parlant des Etrangers qui viennent au Royaume du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci aux Bakongo :

- Vata dilembua tambulanga Nzenza ka diena diambote ko.

- Un village qui n' accueille pas dignement les Etrangers, n' est pas un bon village.

S' adressant aux Etrangers, qui viennent vivre au Kongo, la Loi Sacrée dit ceci :

- Nsi wumbuana nsiku, kunati nsiku ko.

- Soumets-toi à la Loi du Pays Hôte, n' y amène pas ta loi.

7. Plus loin, la Loi Sacrée interdit aux Bakongo de laisser le Pouvoir Politique du Kongo entre les mains d' un Etranger au Royaume du Kongo, en disant ceci :

- Mpungi za Nzinga ka zisimbi Nzenza ko.

Wakondua mvila ku Kongo, weka Sielo kia ntumanga maza ye nkuni.

- Les Instruments Royaux du Kongo ne peuvent être touchés par un Etranger.

8. La Loi Sacrée du Royaume du Kongo interdit aux Clans Kongo de vendre une portion de leur Terre Ancestrale à un Etranger.

Car, le Pays des Bakongo c' est la Terre du Kongo. Ainsi, vendre cette Terre des Bakongo aux Etrangers, c' est vendre le Pays des Bakongo aux Etrangers. Ainsi dit la Loi Sacrée du Royaume :

- Ntoto wa Kongo, wa Bakongo, ka wa Nzenza ko.

- La Terre du Kongo appartient aux Bakongo, pas aux Etrangers.

9. Par contre la Loi Sacrée permet aux membres d' un Clan Kongo de faire louer une portion raisonnable de la Terre de leur Clan à un Etranger de Bonne Vie et Moeurs, pour ses activités économiques. En effet dit la Loi Sacrée :

- Ntoto wa Kongo ka wulendi tekua kua Nzenza nkutu ko.

Nkongo ye Nkongo balenda tekasana ntoto ; kansi kua Nzenza, yambote, Ntoto wa nsompisa.

- La Terre du Kongo ne peut être vendue à un Etranger.

Entre les Bakongo, on peut se vendre la Terre ; mais à un Etranger, on la lui prête.

10. La Loi Sacrée poursuit, en disant ceci au Gouvernement Royal de Mbanza Kongo :

- Luvila wusompisanga Ntoto miandi, ka Luyalu ko.

- C 'est le Clan qui prête un morceau de sa Terre Ancestrale à un Etranger, pas le Gouvernement.

11. D' après la Volonté du Seigneur AKONGO, toute personne, tout Ethnie, doit avoir sa propre Terre, sur laquelle il doit pouvoir vivre en Paix et en Sécurité. C' est son Foyer National, son Pays National. La Loi Sacrée est donc opposée à l' Existence des Citoyens Kongo qui n' ont pas de Terre, donc Non aux Sans Terre au Kongo.

12. Ainsi, lorsqu' un Etranger de Bonne Vie et Moeurs, a obtenu la Nationalité Kongo, la Loi Sacrée permet au Clan de vendre une portion raisonnable de la Terre du Clan à cet Etranger Naturalisé Kongo. Tout Etranger digne de recevoir la Nationalité Kongo est appelé MABOKA MA KONGO. Et la Loi Sacrée du Royaume du Kongo dit ceci à tout Mukongo, à tout Nkongo :

- Maboka ma Kongo, weka mpangi' aku, ka Nzenza diaka ko.

- Le Maboka ma Kongo est devenu ton Frère, il n'est plus un Etranger au Kongo.

Pour obtenir la Nationalité Kongo, l' Etranger de Bonne Vie et Moeurs, doit remplir plusieurs conditions, telles que : Etre de bonne vie et moeurs, savoir parler le Kikongo pur, avoir assimilé la Culture Kongo, vivre au Royaume du Kongo conformément à la Sagesse Kôngo, avoir contribué au développement et au bien-être du Royaume du Kongo et de son Peuple (les Bakongo), etc...

13. Parlant des Etrangers, qui viennent travailler au Royaume du Kongo et contribuer à son développement, la Loi Sacrée dit ceci aux Bakongo :

- Mvanzakisi, nlumba. Idina, kavangue nkuta ; kidi tina ye kuenda kuanka.

- L' Investisseur est un Lapin un animal peureux). Ainsi ne lui faites pas peur ; sinon il va fuir, et s' en aller ailleurs.

14. La Loi Sacrée du Royaume du Kongo donne des indications précises aux Bakongo, dans tous les domaines (spirituel et matériel) de la vie, et cela depuis des siècles.

La Transgression de cette Loi Sacrée exposait le NKOLAMI (le transgresseur de la loi) à des sanctions très sévères, de la part du Gouvernement de chaque Etat Autonome du Royaume du Kongo (Luangu, Kuimba, Kakongo, Mpangala).

Tout ceci a façonné la Mentalité Kôngo, et le penchant actuel des Bakongo au Respect de la Loi, au travail bien fait, à la bonne gestion, et aux valeurs morales et spirituelles.

Peuple Kôngo réveillez-vous, car le Temps de la Promesse du Seigneur AKONGO est arrivé. Ce Temps c'est TANDU KIA KINATIMASA (l' Ere du Verseau).

MFUMU MUANDA NSEMI qui a été sacré ROI et PRETRE de l'Empire Fédéral du Kongo a commencé à codifier le KODI DIA MOYO !

Tous les Transgresseurs de KODI DIA MOYO sont punis sévèrement !

La Sagesse Kongo enseigne ceci aux Adeptes de Bundu dia Kongo :

- Nsi wumbuana nsiku, kunati sniku ko.
- Respecte la Loi de la société du pays Hôte, n’y amène pas ta Loi.

- Vo dila wuna dila,dila kuaku, kansi Nsiku ka wulendi sumunua nsuku ko.
- Si tu veux pleurer, tu n’as qu’à pleurer, mais la Loi Sacrée ne doit jamais être transgressée.

- E Kodi disisa Bambuta yilande, Kodi yaye.
- Je suivrais la Lois Sacrée nous léguée par nos Frères Aînés, c’est le Kodi dia Moyo.

Ainsi tous les transgresseurs du KODI DIA MOYO étaient enterrés vivant au marché et on chantait ceci :

- Koka, koka kekele, yâ kimbumpulu’e, mambu kanata !
- Descend, descend dans le trou, ô ! Monsieur le Voyou, le transgresseur de la Loi !

Aux USA, tous les transgresseurs de la Loi Américaine sont tués à la chaise électrique tandis qu'en Israel les transgresseurs de la Loi de Yave Israel sont lapidés avec des pierres !

Jadis en France, les transgresseurs de la Loi avait la tête coupée à la guillotine. La guillotine est une machine de conception française, inspirée d’anciens modèles de machines à décapitation, et qui fut utilisée en France pour l’application officielle de la peine de mort par décapitation, puis dans certains cantons de Suisse, en Grèce, en Suède, en Belgique et en Allemagne. En France, une guillotine fonctionna à la prison des Baumettes pour la dernière fois en septembre 1977, et fut remisée définitivement, après l’abolition de la peine de mort en 1981, au Centre pénitentiaire de Marseille.

Une liste des transgresseurs du KODI DIA MOYO sera donné prochainement et il y aura des pleurs et des grincements de dents a dit Ntumua Mase !

Quelques noms sont déjà connus : Mantezolo, Zola, Nsimba, Basangana Fils, Yaya Sekimina Kongo, les membres de KABU DIA NKAKU : Mputu Lusembo, Baniema, Kazi Bazola, Kunzi dia Kanda, Yaya Leko, Luzolo ku Selembawu, Lusu Nsiala, Makengo, Fulu Matingu, Ngoma Mpezo, Basangana Vuvu, Luzolo Nsangu, etc...).

- Kiadi kua bawu bavisanga kaka mambu kia manzimu
- Malheurs à ceux qui comprennent toujours en retard.

QUI EST NE MUANDA NSEMI ?

C'est lui l'ENFANT TERRIBLE du Coeur de l'Afrique que les Occidentaux redoutent d'où les plans actuels d'assassinats sur sa personne physique.

Dommage pour les pays Occidentaux qui complotent secrètement avec les Etats-Unis car tous ces Pays attireront sur eux et leur Peuple des Calamités Redoutables engendrées par les Forces de la Nature (Bisimbi bia Zulu ye Ntoto).

Mono i Ntumua Mase Mfumu a Zikua Madinina Bundu dia Kongo

Minu kua Nge Ntuadisi NE MAVUEMBA NKOSI (NE MUANDA NSEMI)....Ingeta ! Ibobo, Ibobo !

L'article un ( siki diantete) de cette Loi Sacrée dit ceci :

- Kodi dia Moyo : ka dikomua, ka disumunua nlongo.

- La Loi Sacrée ne peut être modifiée, ni transgressée.

Partant de l'Unité du Royaume du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci :

- Kongo Tadi, kabasue mbasinga.

- Il est strictement interdit de balkaniser le Royaume du Kongo. Car le Pays Kongo doit rester cette Pierre qu'on n'a pas le doit de briser en plusieurs morceaux, de diviser en plusieurs pays indépendants.

La Loi Sacrée prévient que quiconque va aller à l'encotre de cette Loi d'Origine Divine, le payera très cher. Car tôt ou tard, il sera frappé par des Calamités Naturelles qui l'obligeront d'apprendre sa leçon par la Souffrance. Car, on ne se moque pas de Dieu, Mfumu Nzambi'eto AKONGO !

Ainsi, aux Etrangers qui viennent au Royaume du Kongo, La Loi Sacrée dit ceci :

- Nsi wumbuana nsiku, kunati nsiku ko.

- Soumets-toi à la Loi du Pays Hôte, n'y amène pas ta loi.

Aux générations successives des Bakongo, la Loi Sacrée leur demande de jurer constamment en disant ceci :

- Kongo dieto Bambuta basisa dio. E Kodi disisa Bambuta yilande, Kodi yaye !

- Notre Kongo nous a été légué par nos Ancêtres. Je respecterais la Loi Sacrée que nous a légué nos Ancêtres, c'est le KODI DIA MOYO !

Partant de la Terre du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci aux Bakongo :

- Zulu i S'ame, kansi Ntot i Ngudi'ame yindikilanga. Ntoto wa Kongo : wa Luvila, wa Dikanda, ka wa Nzenza ko.

- Le Ciel est mon Père, tandis que la Terre est ma Mère Nourricière. La Terre du Kongo appartient aux Clans ( donc aux Membres du Clan Nsaku, du Clan Mpanzu, et du Clan Nzinga, non à l'Etranger.

Ainsi, partout chez les Negro-Africains, la Terre appartient au Clan et NON à l'Etat.

Tout homme est Fils de Dieu ( Fils de Ne Kongo), ainsi, parlant des Etrangers qui viennet au Royaume du Kongo, la Loi Sacrée dit ceci aux Bakongo :

- Vata dilembua tambulanga Nzenza ka diena diambote ko.

- Un village qui n'accueille pas dignement les Etrangers, n'est pas un bon village.

S'adressant aux Etrangers, qui viennent vivre au Kongo, la Loi Sacrée dit ceci :

- Nsi wumbuana nsiku, kunati nsiku ko.

- Soumets-toi à la Loi du Pays Hôte, n'y amène pas ta loi.

Plus loin, la Loi Sacrée interdit aux Bakongo de laisser le Pouvoir Politique du Kongo entre les mains d'un Etrangers au Royaume du Kongo, en disant ceci :

- Mpungi za Nzinga ka zisimbi Nzenza ko. Wakondua mvila ku Kongo, weka Sielo kia ntumanga maza ye nkuni.

- Les Instruments Royaux du Kongo ne peuvent être touchés par un Etranger.

La Loi Sacrée du Royaume du Kongo interdit aux Clans Kongo de vendre une portion de leur Terre Ancestrale à un Etranger. Car, le Pays des Bakongo c'est la Terre du Kongo. Ainsi, vendre cette Terre des Bakongo aux Etrangers, c'est vendre le Pays des Bakongo aux Etrangers. Ainsi, dit la Loi Sacrée du Royaume :

- Ntoto wa Kongo, wa Bakongo, ka wa Nzenza ko.

- La Terre du Kongo appartient aux Bakongo, pas aux Etrangers.

Par contre, La Loi Sacrée permet aux membres d'un Clan Kongo de faire louer une portion raisonnable de la Terre de leur Clan à un Etrangers de Bonne Vie et Moeurs, pour ses activités économiques. En effet dit La Loi Sacrée :

- Ntoto wa Kongo wa wulendi tekua kua Nzenza nkutu ko. Nkongo ye Nkongo balenda tekasana ntoto, kansi kua Nzenza, yambote, Ntoto wa sompisa.

- La Terre du Kongo ne peut être vendue à un Etranger. Entre les Bakongo, on peut se vendre la Terre ; mais à un Etranger, on la lui prête.

La Loi Sacrée poursuit, en disant ceci au Gouvernement Royal de Mbanza Kongo :

- Luvila wusompisanga Ntot miandi, ka Luyalu ko.

- C'est le Clan qui prête un morceau de sa Terre Ancestrale à un Etranger, pas le Gouvernement.

D'après la Volonté du Seigneur AKONGO, toute personne, tout Ethnie, doit avoir sa propre Terre, sur laquelle il doit pouvoir vivre en paix et en sécurité. C'est son Foyer National, son Pays National. La Loi Sacrée est donc opposée à l'existence des Citoyens Kongo qui n'ont pas de Terre, donc Non aux Sans Terre au Kongo.

Ainsi, lorsqu'un Etranger, de Bonne Vie et Moeurs, a obtenu la Nationalité Kongo, la Loi Sacrée permet au Clan de vendre une portion raisonnable de la Terre du Clan à cet Etranger Naturalisé Kongo. Tout Etranger digne de recevoir la Nationalité kongo est appelé Maboka ma Kongo la Loi Sacrée du Royaume du Kongo dit ceci à tout Mukongo à tout Nkongo :

- Maboka ma Kongo, weka mpangi'aku, ka Nzenza diaka ko.

- Le Maboka ma Kongo est devenu ton Frère, il n'est plus un Etranger au Kongo.

Pour obtenir la Nationalité Kongo, l'Etranger de Bonne Vie et Moeurs, doit remplir plusieurs conditions, telles que : Etre de bonne vie et moeurs, savoir parler le Kikongo pur, avoir assimilé la Culture Kôngo, vivre au Royaume du Kongo conformément à la Sagesse Kôngo, avoir contribué au développement et au bien-être du Royaume du kongo et de son Peuple (les Bakongo), etc...

Parlant des Etrangers, qui viennent travailler au Royaume du Kongo, et contribuer à son développement, la Loi Sacrée dit ceci aux Bakongo :

- Mvanzakisi, nlumba. Idina, kavangue nkuta ; kidi tina ye kuenda kuanka.

- l'Investisseur est un Lapin (un Animal Peureux). Ainsi, ne lui faites pas peur ; sinon il va fuir, et s'en aller ailleurs.

La Loi Sacrée du Royaume Kongo donne des indications précises aux Bakongo, dans tous les domaines (spirituel et matériel) de la vie, et cela depuis des siècles.

La Transgression de cette Loi Sacrée exposait le Nkolami ( le Transgresseur de la loi) à des sanctions très sévères, de la part du Gouvernement de chaque Etat Autonome du Royaume du Kongo (Luangu, Kuimba, Kakongo, Mpangala).

Tout ceci a façonné la Mentalité Kôngo, et le penchant actuel des Bakongo au Respect de la Loi, au travail bien fait, à la bonne gestion, et aux valeurs morales et spirituelles.

Peuples Kôngo réveillez-vous, cat le Temps de la Promesse du Seigneur est arrivé. Ce Temps c'est : Tandu kia Kinatimasa (l' Ere du Verseau)....Bu ntele !

Nkembo, Nkembo, Nkembo NE MAVUEMBA NKOSI ! a dit Ntumua Mase !

Note : Extrait du livre LA LOI SACREE DU ROYAUME de NE MUANDA NSEMI NLONGI A KONGO NE MAKANDALA NKULUNTU A BUNDU DIA KONGO

Ntumua Mase