58800401_2377230012310233_7851966744196284416_n

Dans l'église coloniale chrétienne catholique made Occidentale, il existe un Saint Chrétien portant une tête de chien : Saint Christophe !

Si nous parcourons Ekipata (Egypte), nous avons un Divinité ayant une tête de chien et associé à la mort : Anubis (Mfumu a Lufua).

livremorts

Anubis était l’une des divinités qui pouvaient aussi agir contre les humains. Il était indépendant, parfois utile, mais il punissait parfois aussi les humains. L’un de ses rôles principaux était « Le Gardien de la Balance ». Ceci était lié à la croyance qu’après la mort, une personne rencontre les dieux qui ont mis leur cœur sur une balance spéciale. Les scènes de la pesée de la cérémonie du cœur du Livre des Morts présentent Anubis qui mesurait si la personne était assez digne pour vivre une vie éternelle. Ainsi, Anubis pouvait décider du destin de l’âme.

Dans l’ancienne langue égyptienne, il s’appelait Anpu ou Inpu. Ce nom a la même racine qu’un mot qui signifie « un enfant royal ». De plus, il est également lié au mot « inp », qui signifie « se décomposer ». Anubis était aussi connu comme « Imy-ut » (« Celui qui est au lieu de l’embaumement ») et « nub-ta-djser » (« Seigneur de la terre sacrée »).

Les représentations les plus anciennes de Saint Christophe sont caractérisées par la tête de chien, la palme et le costume militaire :

a) LE SAINT À TÊTE DE CHIEN : La popularité des dieux à tête de chien était trop grande pour que les Coptes convertis y renonçassent facilement. Aussi bien, quand le christianisme s’implanta en Égypte, fit-on du cynocéphale un collaborateur des Apôtres. Ainsi, l’examen de ce premier attribut : la tête de chien ou de loup, nous permet déjà d’affirmer, avec la plus grande vraisemblance, que Christophe a emprunté sa tête de chien aux représentations égyptiennes d’Anubis, roi du pays des chiens et du pays des loups dans la Haute Égypte.

b) DU BÂTON DE CHRISTOPHE : En Égypte, on aperçoit le palmier partout et les anciens Égyptiens por-taient des palmes aux funérailles, comme si le mort devait toujours être considéré comme un triomphateur. L’arbre entier ou la palme accompagnaient toutes les images d’Anubis, dont avec la tête de chien ; il était l’attribut le plus caractéristique. C’est également un arbre verdoyant qui accompagne Anubis.

c) LE COSTUME MILITAIRE : Dans de vieilles images russes, où saint Christophe est encore représenté avec une tête animale, il est vêtu d’une sorte de tunique militaire et d’un grand manteau, dont l’un des côtés est relevé sur l’épaule. Il tient d’une main la croix et de l’autre l’épée ou la lance. Mais comment ne pas remarquer qu’à peu de chose près, il portait le costume habituel d’Anubis. La tunique à manches courtes du dieu s’arrête au-dessus du genou, la taille est serrée dans une ceinture ou un ceinturon ; des épaules tombe un grand manteau, dont l’un des côtés est souvent rejeté en ar-rière et enfin il tient en ses mains la palme et le caducée.Les analogies entre les images du saint et du dieu sont donc frappantes et, sachant que le culte d’Anubis se prolongea dans l’Empire romain jusqu’aux IIIe et IVe siècles et en Égypte beaucoup plus tard, il est à présumer que les images du saint furent parfois une simple christianisation des images du dieu.

d) DE L’ENFANT DIVIN QUE CHRISTOPHE PORTE SUR LES ÉPAULES : La plupart des images postérieures au XIIe siècle, du moins en Occident, représentent Christophe portant l’Enfant-Dieu sur ses épaules. Notons toutefois que des gemmes antiques nous montrent le dieu à tête de chien por-tant un bélier sur ses épaules, vraisemblablement Osiris confondu avec le soleil. La parenté d’Anubis avec Héraclès et Hermès étant ainsi parfaitement établie, et hors de doute le courant iconographique qui reliait le dieu égyptien aux divinités grecques, par les Hermanubis et les Herculanubis, nous pouvons enfin examiner le cas de ces dieux porteurs d’un enfant divin. Ses images eurent certainement à leur tour quelque influence sur le type de Christophe ; en tout cas, elles font partie du vaste courant iconographique qui va du dieu égyptien au saint chrétien.

anubishermanuobismercurechristophe

Tout comme le Dieu ANUBIS, Saint Christophe est associé à la mort. Saint Christophe invoqué contre les périls de mort et tout spécialement contre la mort subite.

L’Égypte, longtemps avant l’Égypte chrétienne, a connu le jugement des âmes après la mort ; l’âme, représentée par le coeur, était mise dans la balance et Anubis assistait toujours à cette scène.

SIRIUS est associé à la Constellation du Chien mais de quel Chien s'agit-il ?

Biensûr, c'est le Dieu ANUBIS (MFUMU A LUFUA), le SEIGNEUR DE LA MORT !

Les Égyptiens nommaient Sirius l’astre-chien ou astro-kuôn, autrement dit la Canicule, nom qu’elle conserve encore aujourd’hui, et, sur les planisphères célestes, représen-taient cette constellation par l’image de cet animal.

Or ce chien céleste fut identifié avec Anubis. « Lorsqu’Anubis naquit, dit Plutarque, Isis le retrouva à grand peine, conduite par des chiens qui la dirigeaient. Elle se chargea de le nourrir ; il devint son gardien et son héraut sous le nom d’Anubis. On le dit préposé à la garde des dieux comme le chien à celle des hommes.»;

Les levers et les couchers de Sirius étaient par suite considérés comme des apparitions et des disparitions d’Anubis le chien et l’étoile étaient l’objet des mêmes solennités calendaires.

Nous savons que Saint Christophe était honoré le 9 mai chez les Grecs et le 25 juillet chez les Latins ; or fait remarquable et décisif pour la manifestation des liens qui unissent Christophe à Anubis ; ces deux dates correspondent précisément à un coucher et à un lever de Sirius.

De nombreux Noirs Christianisés invoquent donc Saint Christophe qui est en vérité une Divinité Egyptienne Christianisée par les Greco Romains tout en diabolisant l'Egypte Antique.

On ne peut que manipuler les Imbéciles dit la Sagesse Kongo  :

- Kutu di wufiona dia Zengi ; ye vo, nkutu Zoba, mfuanda yimosi.

- On ne peut manipuler que celui qui est un imbécile ; et que même un idiot, on ne le trompe jamais éternellement.

La Sagesse Kôngo enseigne ceci aux Adeptes de Bundu dia Kongo :

  • Walongua Ngangu, tekela ye zaku, mu suasisa mbote ye mbi.

  • Si l’on vous apprend quelque chose, il est bon d’avoir un Bagage Intellectuel de base, qui vous aidera de distinguer le Faux du Vrai.

En passant je salue respectueusement selon la pure Tradition Bukongo le Grand Génie de la Mort :  Mfumu a Lufua ! Yenge kieno !

Ntumua Mase

Note : Ntumua Mase a utilisé un ouvrage intitulé  "SAINT CHRISTOPHE SUCCESSEUR D’ANUBIS, D’HERMÈS ET D’HÉRACLÈS" pour écrire cet article édifiant ! Bu ntele !