sl2243-mali-dogon-danse-des-masques

SIGI TOLO EST LE NOM DE L'ETOILE DE SIRIUS EN LANGUE DOGON !

NE SIGI, NE SUGU, NE SUKU EST LE NOM DU DIEU DE SIRIUS SELON LA RELIGION DES BAKONGO !

NE SIGI I NE KONGO KALUNGA WALUNGILA MU BABO YE BIABIO !

UN DOCUMENTAIRE DU CNRS DATANT DE 1999 NOUS PARLE DES DOGON ET LEUR RELATION AVEC L'ETOILE SIRIUS (SIGI TOLO EN LANGUE DOGON) !

Interview - reportage tourné en octobre 2004 à l'Observatoire de Haute Provence (OHP - Forcalquier, France)

Jean-Marc Bonnet-Bidaud est astrophysicien au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) à Saclay. Il étudie l'évolution des étoiles. Mais l'homme refuse de se cantonner au seul domaine des sciences dures. Il entend intégrer à son travail des sciences humaines comme l'histoire ou l'ethnologie. Aujourd'hui, il tente de percer l'énigme de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel, en s'appuyant sur les observations des astronomes grecs et chinois de l'Antiquité, mais aussi sur des traditions africaines recueillies chez les Dogons au Mali. Pour Jean-Marc Bonnet-Bidaud, toute démarche scientifique est créative et son résultat est rarement celui qu'on attendait. Nous le retrouvons à l'Observatoire de Haute Provence à Forcalquier où il s'apprête à observer trois nuits durant, son étoile mystérieuse.

 MFUMU MUANDA NSEMI NOUS PARLE ICI DE LA VENUE DES FILS DU CIEL, LES BANA BA ZULU DE LA RAYONNANTE ETOILE KAKONGO SITUEE DANS LA PERIPHERIE DE ZITA DIA NZA, LE CENTRE DU MONDE GALACTIQUE, LE SOLEIL SIRIUS !

MIMVU MIAVIOKA MU KATIOPA 

1. Mimvu miavioka mu Katiopa, Kanda dieto dia butuka; Kanda dia Bangudi za Nganga, Menga ma Nlongi mia zulu.

Mvutu: Ku Mbuetete ya Kakongo kuatuka Mase, Ntemo banatina Katiopa diadio, I Ntemo wo wa Zita dia Nza, Ku nsia maveve mau.

2. Yakota mu Kinsasa kiau, Ye vewa lusakumunu; Lolo lua Nlongi mia Zulu, Mia mbieka Lendo bansisila.

3. Mase mambokela mambieka, Mantula mu lukongolo ; O ! Mbuetete kumi na zole, Mvuala yi bansisila.

4. Yasimba mvuala yi basisa, Bu yabokela Mase meto ; Bawa nding'ame ku bayenda, Lendo bansisila mu nza.

5. O ! Nkembo, nkembo nge KaKongo. Mbuetete yatuka Mase ; Tumbula ndinga ku KaKongo, Lendo bansisila mu nza....".

Je voulais traduire mais je réduirais ces vibrations c'est pour cela que je le laisse en Kikongo ma Kasi. Mais je vais tenter de les expliquer.

Na lukengo qui était le premier née des Fils du Ciel venus de la rayonnante étoile Kakongo, on lui avait laissé le Sceptre de Pouvoir pour guider les 12 Tribus originelles de la race Bantu. Il était le fils aîné de Ne Nzala Mpandu et Mama Nkenge Lufuma (les Ancêtres Primordiaux des Bakongo venus de Kakongo situé dans la périphérie de Zita dia Nza, du soleil Sirius).

Au moment où Na Lukengo eut des problèmes il dit : "...Je tiens le Sceptre de Pouvoir que les Fils du Ciel m'ont laissé j'invoque les Pères (Mase) ils écoutent ma voix depuis l'au-delà, en tout cas, ils m'ont vraiment laissé le Pouvoir...".

Le deuxième couplet parle de l'entrer dans l'Académie des Fils du Ciel ( c'est à dire Bukongo la Religion Solaire des Nsémites Noirs) pour avoir la Bénédiction des Instructeurs du Ciel (notons en passant que l'archange Muanda Kongo est le Nlongi, l' Instructeur de groupe de tous les Génies de Lumière œuvrant dans le second système de Kongo Kalunga ). Bundu dia Kongo est sous la Garde de NE MUANDA KONGO !

Le troisième couplet traite de la relation qu'il y a entre les 12 Patriarches de la Race Noire et les 12 constellations du Zodiaque dont chacun des Génies de ces Constellations dirigent le Système Solaire pendant deux mille ans.

Le quatrième couplet nous explique qu'aux temps nos Ancêtres Primordiaux qui étaient des Grands Pprêtres étaient venus de la planète Kakongo près du soleil Sirius (Zita dia nza) et ils ont laissé à l'Afrique la lumière du soleil Sirius et l'Afrique sous sa (du soleil Sirius) garde (protection). 

Le cinquième couplet parle de la gloire à Kakongo et l'élévation de la langue de la planète Kakongo qui n'est autre que le Kikongo lithurgique et académique enseigné dans les Mazimba de Bundu dia Kongo !

LES DOGON ET LES BAKONGO ONT UNE SIMILITUDE CULTURELLE :

- ILS INVOQUENT LE DIEU AMMA (AMAKONGO) ! AMMA CHEZ LES DOGON ET AMAKONGO (AMA-KONGO) CHEZ LES BENA BA KONGO NIMI (BAKONGO) !

- LEURS ANCETRES PRIMORDIAUX VIENNENT DE LA PERIPHERIE DE SIRIUS APPELE CHEZ LES DOGON PAR LE NOM SIGI TOLO ET CHEZ LES BAKONGO PAR LE NOM DE ZITA DIA NZA !

- ILS AFFIRMENT QU'UNE PARTIE DE LA VIE DE L'ESPACE AVAIT ETE TRANSFEREE SUR LA PLANETE TERRE LORS DE LA VENUE DES NOMMO (BANA BA ZULU DES BAKONGO) COMME PAR EXEMPLE : DES VEGETAUX, DES ANIMAUX DOMESTIQUES, DES ANIMAUX SAUVAGES, DES OISEAUX, DES POISSONS, ET LES PREMIERS HOMMES A L'AIDE D'UNE ARCHE CELESTE (NZAZA DES BAKONGO) !

- LE MOT "NOMO" A LA MEME SIGNIFICATION DANS LA LANGUE DES DOGON ET DES BAKONGO DESIGNANT SOIT LES ETRES VENUS DU CIEL DE L'ESPACE OU BIEN LES GENIES !

- LE MOT "SIGI" EN LANGUE DOGON DESIGNE L'ETOILE DE SIRIUS TANDIS QUE CHEZ LES BAKONGO "NE SIGI" DESIGNE LE NOM DU GENIE DE L'ETOILE ZITA DIA NZA (SIRIUS) !

- LE GENIE "OGO" CHEZ LES DOGON SERAIT L'ORIGINE DU DESORDRE SUR LA TERRE TANDIS QUE CHEZ LES INITIES BAKONGO ON PARLE DE "ELIMA OLONGO" ! 

EN CONCLUSION LES DOGON ET LES BAKONGO ONT UN LIEN A LA FOIS CULTUREL ET ANCESTRAL CAR LEURS ANCETRES SONT LES MEMES ET VENAIENT DE LA RAYONNANTE ETOILE KAKONGO QUI EST APPELE EN LANGE DOGON PAR LE TERME : PO TOLO !

LE GRAND MAITRE MUANDA NSEMI OUVRE UNE PETITE BRECHE SUR LE COSMOS a

LE GRAND MAITRE MUANDA NSEMI OUVRE UNE PETITE BRECHE SUR LE COSMOS b

NTUMUA MASE

Note : … Et c'est Lui qui est le Seigneur de Sirius. (Coran, 53 : 49)

Le fait que le mot arabe chi'râ, l'équivalent de l'étoile Sirius, apparaît seulement dans la sourate an-Najm, verset 49, et signifie "étoile" est particulièrement frappant. Tenant compte de l'irrégularité dans le mouvement de Sirius, l'étoile la plus brillante du ciel, étant considéré comme le point de départ, les scientifiques ont découvert qu'il s'agissait d'une étoile double. Sirius est en effet un couple d'étoiles, Sirius A et Sirius B. La plus grande des deux, Sirius A, est aussi la plus proche de la Terre et la plus brillante étoile visible à l'oeil nu. Quant à Sirius B, elle ne peut être observée sans télescope. hacune des étoiles du couple Sirius décrit une ellipse autour d'un centre de gravité commun. La période orbitale de Sirius A & B autour de leur centre de gravité commun est de 49,9 ans. Cette donnée scientifique est aujourd'hui communément acceptée par les départements d'astronomie des Universités de Harvard, d'Ottawa et de Leicester.52 Cette information est ainsi rapportée par différentes sources :
Sirius, l'étoile la plus brillante, est en fait une étoile double… Son orbite dure 49,9 ans.53
Comme nous le savons, les étoiles Sirius A et Sirius B orbitent autour d'elles-mêmes tous les 49,9 ans.54

Le point qui requiert notre attention est la forme en arc de l'orbite des deux étoiles. Cependant, ce fait scientifique, dont l'exactitude n'a été établie qu'à la fin du 20ème siècle, a été miraculeusement indiqué dans le Coran, il y a 1.400 ans. Lorsque les versets 49 et 9 de la sourate an-Najm sont lus ensemble, le miracle devient apparent.

… Et c'est Lui qui est le Seigneur de Sirius. (Coran, 53 : 49)

… à une distance de deux portées d'arc - ou moins encore. (Coran, 53 : 9)

Cette description dans le verset 9 de la sourate an-Najm décrirait également comment ces deux étoiles s'approchent l'une de l'autre dans leurs orbites. (Dieu sait mieux) Ce fait scientifique que personne ne pouvait connaître à l'époque de la révélation du Coran prouve une fois de plus qu'il est la parole de Dieu Tout-Puissant.