BANA BA KONGO

Peuple de l’Union Fédérale du Kongo !

Le Conclave Mystique du Kongo dit :

Si vous voulez apprendre quelque chose, ayez un minimum d’intelligence pour distinguer le bien du mal. « Walongua Ngangu, tekela ye zaku, mu suasisa mbote ye mbi. »

Près de 500 ans passés depuis qu’on nous a apporté la lumière des  religions occidentales des églises venues de l’occident.

Qu’avons-nous gagné ? Qui sommes-nous devenus ?

1. Avant l’arrivée des églises venues de l’occident, tous les Bakongo vivaient dans un même pays, sous le règne d’un seul Roi.

Près de 500 ans après leur arrivée, les Bakongo ont été divisés en Angola, au Zaïre (RDC), au Kabinda, au Congo Brazaville et au Gabon.

Comment ? L’esprit de Jésus est-il un esprit qui divise les personnes que le Dieu Tout- puissant « Nzambi’a Mpungu » a unis en un seul peuple issu des mêmes clans ?

2. Avant l’arrivée des églises venues de l’occident dans l’Union Fédérale du Kongo, il n’y avait pas beaucoup des morts précipités.

Près 500 ans après la lumière des églises venues de l’occident en Afrique, voyons comment la mort précipitée s’est installée en Afrique !

Voyons comment la pauvreté, la misère et l’esclavage sont en train d’être intensifiés ou accentués dans notre pays, en Afrique par ceux qui utilisent la Bible des Juifs.

3. Avant l’arrivée de la lumière des églises venues de l’occident dans notre pays, les Bakongo avaient une bonne santé et une bonne taille, bref avaient bonne mine.

Après 500 ans sous la domination et l’esclavage des églises venues de l’occident, regardons la petite apparence et la petite taille qu’ont maintenant les Bakongo !

4. L’Union Fédérale du Kongo sombra et fut détruite à cause de certains Bakongo qui avaient refusé de suivre les instructions des envoyés du Conclave Mystique du Kongo et qui avaient obéi aux ordres des catholiques.

Aujourd’hui, vous les Bakongo n’avez pas changé parce que jusqu’à ce jour vous vénérez les étrangers en restant dans ces églises qui vous réduisent à l’esclavage et en désavouant ou en refusant  d’obéir aux ordres de nos ancêtres qui veulent vous faire sortir de l’esclagisme et vous donner la deuxième indépendance.

5. Pour affaiblir les Bakongo, leurs ennemis avaient divisé les régions du Kongo en faisant d’elles des petits pays pseudo indépendants.

Pour rendre de nouveau les Bakongo forts, restituer leur force, il faut réunifier toutes les régions de l’Union Fédérale du Kongo qui avaient été divisées.

Ceci est la promesse du Dieu Tout -puissant « Nzambi’a Mpungu » pour nous, mais cette promesse ne s’accomplit pas encore à cause de toi Mukongo qui demeure sous les ordres ou la domination des églises qui nous ont réduits à l’esclavage.

Oui, cette promesse ne s’accomplit pas encore à cause de toi Mukongo qui bafoue et renonce à tous les envoyés des ancêtres du Conclave Mystique du Kongo au nom du Dieu Tout -puissant « Nzambi’a Mpungu ».

6. A l’époque de Yaya Vita Kimpa, les Bakongo étaient divisés en deux groupes, celui de Kibangu et celui de Bula qui étaient opposés et ne s’entendaient pas sur intoxication des étrangers.

7. Les missionnaires catholiques blancs de Bula et ceux de Kibangu mangeaient et buvaient ensemble, ils vivaient dans une parfaite entente mais les Noirs de Bula et ceux de Kibangu ne s’entendaient pas sous l’incitation et l’influence des missionnaires catholiques
blancs qui les avaient opposés.

Aujourd’hui aussi, les Bakongo vous n’avez pas changé, à cause de votre volonté à continuer à suivre et obéir aux ordres des étrangers tout en bafouant et renonçant aux conseils et instructions
des envoyés du conclave mystique du Kongo, des grands êtres du Kongo.

Les dirigeants du FPC et ceux du USORAS sont secrètement amis mais les Bakongo qui sont dans FPC sont incapables se s’entendre.

Les relations existent entre les USA et la Russie mais les Bakongo qui sont dans MPLA, FLEK et UNITA sont incapables de trou ver un terrain d’entente sous l’influence des étrangers qui ne permettent pas aux Bakongo qui étaient dans l’UPADS et du MCDDI de s’entendre.

C’est vous les chrétiens du Kongo qui avez apporté du bois qui a été utilisé pour brûler vive au feu Yata Vita Kimpa.

Aujourd’hui aussi, vous les Bakongo, n’avez pas changé parce que jusqu’à ce jour, si l’on vous demandait d’apporter du bois pour qu’on puisse brûler vif au feu Ne Muanda Nsemi, l’envoyé de Dieu de cette époque, plusieurs Bakongo qui sont dans les églises catholiques, protestantes, des voyants « Ngunza » vont accepter, vont se lever, seront remplis de joie et de plaisir pour chercher
une grande quantité de bois.

8. A l’époque du royaume Kongo, plusieurs Bakongo allaient prendre chez les Portugais à Luanda les armes et l’argent pour opposer et diviser les Bakongo puis séparer « diviser » les régions de l’Union Fédérale du Kongo.

Aujourd’hui aussi, les étrangers qui cherchent à diviser les Bakongo, les affaiblir et les réduire mais aussi les maintenir dans l’esclavage, donnent de l’argent à plusieurs Bakongo pour accomplir leur mission.

9. Mama Mafuta était plus âgée que Yaya Vita Kimpa mais lorsqu’elle eut un accord avec cette dernière pour former un seul groupe, Mama Mafuta avait accepté de tout son coeur et avec joie de confier la direction du nouveau groupe à Yaya Vita Kimpa.

Aujourd’hui plusieurs voyants « Ngunza » ne s’entendent pas à cause d’une guerre de leadership dans leurs églises qui sont devenues aujourd’hui des sociétés à but lucratif.

Les politiciens Bakongo (du Kongo) aussi ne s’entendent pas, ils sont incapables d’unir leur force à cause de cette guerre de leadership même au sein de leurs Partis politiques. Ils sont les premiers à chercher à être chéris par les étrangers qui leur donnent secrètement de l’argent  qu’ils doivent utiliser pour diviser les Bakongo et les opposer afin qu’ils ne s’entendent pas.

MFUMU MUANDA NSEMI

Note : Extrait de la brochure YAYA VITA KIMPA écrite par Mfumu Muanda Nsemi a dit Ntumua Mase