Rousseau_Voltaire_Montesquieu

Si on fouille les archives de la nature, on se rend compte que de nombreux soit disants "hommes de lumière" étaient profondément des RACISTES....

De nombreux étudiants noirs vénèrent les "montesquieu", les "voltaire", les "alexis de tocqueville", etc.... sans savoir que ces messieurs ont été à l'origine des thèses racistes anti noirs....Ingeta !

Quelques pensées de ces "hommes des ténèbres" vous illumineront  a dit Ntumua Mase

1993257-2750813

FRANÇOIS MARIE AROUET, DIT VOLTAIRE

" Des nègres et des négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce... Il n'est pas improbable que dans les pays chauds, les singes aient subjugués les filles.". VOLTAIRE

« Les Blancs sont supérieurs à ces Nègres, comme les Nègres le sont aux singes, et comme les singes le sont aux huîtres. » Voltaire (in "Traité de Métaphysique". Cité in "Le Choc du mois" n°25, p.31) 

« Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils doivent point cette différence à leur climat, c’est que des Nègres et des Négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire. » Voltaire ("Essai sur les moeurs". Cité in id.) 

« La nature a subordonné à ce principe ces différents degrés et ces caractères des nations, qu’on voit si rarement se changer. C’est par là que les Nègres sont les esclaves des autres hommes. On les achète sur les côtes d’Afrique comme des bêtes. » Voltaire ("Essai sur les moeurs". Cité in id.) 

« La race des Nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre [...] on peut dire que si leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure.Ils ne sont pas capables d’une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l’Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir. » Voltaire ("Essai sur les moeurs", Genève, 1755, t.XVI, p.269-270) 

1993257-2750814

David Hume, né David Home[1] (26 avril 1711/ 7 mai 1711[2] – 25 août 1776), philosophe, économiste et historien, est l'un des plus importants penseurs des Lumières écossaises

« Je suspecte les Nègres et en général les autres espèces humaines d’être naturellement inférieurs à la race blanche. Il n’y a jamais eu de nation civilisée d’une autre couleur que la couleur blanche, ni d’individu illustre par ses actions ou par sa capacité de réflexion... Il n’y a chez eux ni engins manufacturés, ni art, ni science. Sans faire mention de nos colonies, il y a des Nègres esclaves dispersés à travers l’Europe, on n’a jamais découvert chez eux le moindre signe d’intelligence ». David Hume (1711-1776), économiste anglais influent écrivit à son époque (dans "Sur les caractères nationaux, Vol III") 

« J’incline à penser que les nègres, et en général toutes les autres espèces d’hommes sont naturellement inférieurs aux blancs. Il n’y eut jamais une nation civilisée d’une couleur de peau autre que blanche, ni même aucun individu éminent, que ce soit dans le domaine de l’action ou de l’esprit. » David Hume (philosophe anglais) (Popkin, 1974) 

1993257-2750815

EMMANUEL KANT

Emmanuel Kant (Immanuel en allemand) est un philosophe allemand, fondateur de l’« idéalisme transcendantal ». Né le 22 avril 1724 à Königsberg, capitale de la Prusse-Orientale, il y est mort le 12 février 1804. L'un des grands penseurs des Lumières, Kant continue à exercer, aujourd'hui encore, une influence considérable, tant dans la philosophie analytique, plutôt anglo-saxonne, que dans la philosophie continentale. 

« La nature n’a doté le nègre d’Afrique d’aucun sentiment qui ne s’élève au-dessus de la niaiserie (...) Les Noirs (...) sont si bavards qu’il faut les séparer et les disperser à coups de bâton ». Emmanuel Kant (1724-1804) (dans "Essai sur les maladies de la tête, Observation sur le sentiment du beau et du sublime, éd. Flammarion, 1990")

1993257-2750816

Georges Jean Léopold Nicolas Frédéric Dagobert Cuvier, dit Georges Cuvier, né à Montbéliard le 23 août 1769 et mort à Paris le 13 mai 1832, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 8), est un anatomiste français, promoteur de l'anatomie comparée et de la paléontologie 

« La race nègre est confinée au midi de l’Atlas, son teint est noir, ses cheveux crépus, son crâne comprimé et son nez écrasé ; son museau saillant et ses grosses lèvres la rapprochent manifestement des singes : les peuplades qui la composent sont toujours restées barbares (...) la plus dégradée des races humaines, dont les formes s’approchent le plus de la brute, et dont l’intelligence ne s’est élevée nulle part au point d’arriver à un gouvernement régulier. » Le zoologiste, G. Cuvier (dans "Recherches sur les ossements fossiles, Volume 1, Paris, Deterville, 1812)

1993257-2750817

Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, connu sous le nom de Montesquieu, né le 18 janvier 1689 à La Brède (Guyenne, à côté de Bordeaux), mort le 10 février 1755 à Paris, est un moraliste et surtout un penseur politique, précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français des Lumières. 

« On ne peut se mettre dans l’idée que Dieu, qui est un être sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. (...) Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous mêmes chrétiens. » Montesquieu (dans "L’esprit des Lois") en 1748 

1993257-2750818

Georg Wilhelm Friedrich Hegel (1770-1831) est un philosophe allemand. Son œuvre, postérieure à celle de Kant, est l'une des plus représentatives de l'Idéalisme allemand et a eu une influence décisive sur l'ensemble de la philosophie contemporaine. 

Hegel enseigne la philosophie sous la forme d'un système de tous les savoirs suivant une logique dialectique. Le système est présenté comme une « phénoménologie de l'esprit » puis comme une « encyclopédie des sciences philosophiques », titres de deux de ses ouvrages, et englobe l'ensemble des domaines philosophiques, dont la métaphysique et l'ontologie, la philosophie de l'art et de la religion, la philosophie de l'histoire, la philosophie morale et politique ou la philosophie du droit. 

« Les Africains, en revanche, ne sont pas encore parvenus à cette reconnaissance de l’universel. Leur nature est le repliement en soi. Ce que nous appelons religion, état, réalité existant en soi et pour soi, valable absolument, tout cela n’existe pas encore pour eux. Les abondantes relations des missionnaires mettent ce fait hors de doute(...) Ce qui caractérise en effet les nègres, c’est précisément que leur conscience n’est pas parvenue à la contemplation d’une objectivité solide, comme par exemple Dieu, la loi, à laquelle puisse adhérer la volonté de l’homme, et par laquelle il puisse parvenir à l’intuition de sa propre essence" et de continuer en disant que l’Afrique est "un monde anhistorique non développé, entièrement prisonnier de l’esprit naturel et dont la place se trouve encore au seuil de l’histoire de l’universel » Hegel (dans "La raison dans l’histoire, Paris, Plon, 1965") :

1993257-2750819

Joseph Ernest Renan, né le 28 février 1823 à Tréguier et décédé le 2 octobre 1892 à Paris, est un écrivain, philologue, philosophe et historien français. Au XIXe siècle, Ernest Renan a joué un rôle essentiel dans la laïcisation de la culture française et européenne. Fasciné par la science, Ernest Renan adhère immédiatement aux théories de Darwin sur l'évolution des espèces et partage les idées racistes de Gobineau sur les races supérieures et inférieures. 

« La nature a fait une race d’ouvrier, c’est la race chinoise (...) une race de travailleur de la terre, c’est le nègre (...) une race de maîtres et de soldats, c’est la race européenne. » Ernest Renan (dans "le Discours sur la nation") 

« La colonisation en grand est une nécessité politique tout à fait de premier ordre ... La conquête d’un pays de race inférieure par une race supérieure n’a rien de choquant ... » Ernest Renan (1823-1892 ; La réforme intellectuelle et morale 1871)

1993257-2750830

Charles Robert Richet, né le 26 août 1850 à Paris et mort le 3 décembre 1935, est un physiologiste français, prix Nobel en 1913 pour la description de l'anaphylaxie. Membre fondateur de la Société française d'eugénique, dont il est le président de 1920 à 1926, il adopte des positions eugénistes, ainsi que fortement racistes (idées qu'il soutient notamment dans Sélection humaine, publiée en 1919). 

Un exemple de déclaration de Richet à l'appui de ses idées: "...une véritable aristocratie, celle des blancs, de pure race, non mélangés avec les détestables éléments ethniques que l’Afrique et l’Asie introduiraient parmi nous." Il existe des rues Charles Richet dans de nombreuses villes en France, par exemple à Villiers le Bel, Seneffe, Viarmes, Paris, Beziers, Montreuil. Plusieurs hôpitaux portent son nom. 

« Après l’élimination des races inférieures, le premier pas dans la voie de la sélection, c’est l’élimination des anormaux ... On va me traiter de monstre parce que je préfère les enfants sains aux enfants tarés ... Ce qui fait l’homme c’est l’intelligence. Une masse de chair humaine, sans intelligence, ce n’est rien ... » Charles Richet (1850-1935, Prix Nobel de médecine et physiologie 1913, Sélection humaine 1919)

1993257-2750833

Jules Ferry, né le 5 avril 1832 à Saint-Dié (Vosges) et mort le 17 mars 1893 à Paris, est un homme politique français. Plusieurs décennies après sa mort, le ministre, promoteur de l'œuvre scolaire de la IIIe République, est devenu une figure emblématique de la laïcité française et l'un des pères fondateurs de l'identité républicaine. 

Il a rendu l'instruction obligatoire et l’enseignement laïc, ce que certains résument en « école gratuite, laïque et obligatoire ». Parallèlement, Jules Ferry se montre au cours de sa carrière politique un partisan actif voire zélé de l'expansion coloniale française. 

« Je vous défie de soutenir jusqu’au bout votre thèse qui repose sur l’égalité, la liberté, l’indépendance des races inférieures. Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures. » Jules Ferry (1832-1893 ; Débats parlementaires du 28 juillet 1885) 

« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures » Jules Ferry.

1993257-2750834

Guy de Maupassant, né Henry-René-Albert-Guy de Maupassant le 5 août 1850 au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques et atteint de la syphilis qui sévissait en France , il est mort le 6 juillet 1893 à Paris, est un écrivain français. 

« En Afrique les filles foisonnent, mais elles sont toutes aussi malfaisantes et pourries que le liquide fangeux des puits sahariens » Guy de Maupassant. 

« Lorsque les Nègres sont échauffés, il se dégage de leur peau une exsudation huileuse et noirâtre qui tache le linge et répand une odeur désagréable. » Grand dictionnaire universel du XIXème siècle au chapitre "Nègre".

1993257-2750836

 

Joseph Arthur de Gobineau, dit le comte de Gobineau, né le 14 juillet 1816 à Ville-d'Avray et mort le 13 octobre 1882 à Turin, est un diplomate et écrivain français. Il doit sa notoriété posthume à son Essai sur l'inégalité des races humaines (1853-1855), qui le range parmi les pères de la pensée raciste. 

« Il me semble voir un Bambara assistant à l’exécution d’un des airs qui lui plaisent. Son visage s’enflamme, ses yeux brillent. Il rit, et sa large bouche montre, étincelante au milieu de sa face ténébreuse, ses dents blanches et aiguës. 

La jouissance vient ... Des sons inarticulés font effort pour sortir de sa gorge, que comprime la passion ; de grosses larmes roulent sur ses joues proéminentes ; encore un moment, il va crier : la musique cesse, il est accablé de fatigue. ... Le nègre possède au plus haut degré la faculté sensuelle sans laquelle il n’y a pas d’art possible ; et, d’autre part, l’absence des aptitudes intellectuelles le rend complètement impropre à la culture de l’art, même l’appréciation de ce que cette noble application de l’intelligence des humains peut produire d’élevé. 

Pour mettre ses facultés en valeurs, il faut qu’il s’allie avec une race différemment douée ... » Comte de Gobineau : ( Essai sur l’inégalité des races humaines, livre II, chap. VII, 1er édition 1855 )

11091

ALEXIS DE TOCQUEVILLE

" Son intelligence s'est abaissée au niveau de son âme. Le nègre entre en même temps dans la servitude et à la vie. Que dis-je ? Souvent on l'achète dès le ventre de sa mère, et il commence pour ainsi dire à être esclave avant que de naître". TOCQUEVILLE

30508

Louis Narcisse Baudry Deslozières

" Le nègre qui s'ennoblit en s'allant à la couleur blanche, communique sa tache jusques à ses derniers rejetons qui ont épousé successivement des Blanches, et les sangs mêlés sont toujours reconnus à la tache noire et originelle qu'ils portent aux parties de la génération. Voilà la vérité, et je 'expose, à mon ordinaire, sans exagération". 

« Par le métissage, le sang noir attaquerait en France jusqu’au cœur de la nation en déformant les traits et en brunissant le teint. »
Louis Narcisse Baudry Deslozières (1764-1841, avocat et écrivain, Les égarements du Négrophilisme). Fin de citation.

Dans mon pays la Martinique, de nombreuses écoles portent les noms de ces RACISTES et aussi de nombreuses rues.... Il est temps de débaptiser ces écoles et ses rues en les remplaçant par les noms de nos libérateurs Noirs que l'histoire a retenue a dit Ntumua Mase : Makaya, Makandal, Nganga Zumbu, Mfumu Kimbangu, Kasa Vubu, Yaya Vita Kimpa, Steeve Biko, Mandela, Marcus Garvey, Cheikh Anta Diop, Ne Muanda Nsemi.... Bu ntele !

- Luvilakana Bakulu beno, ye bawu mpe si baluvilakana. Lubambukila Bakulu beno moyo, ye bawu mpe si balubambukila moyo, ye kulukatula mu mpasi.

- Oubliez vos Ancêtres, et eux aussi vont vous oubliez. Souvenez-vous de vos Ancêtres, et eux aussi vont se souvenir de vous, et vous délivrez de la souffrance.