111944860_o

Yenge kieno Bayaya ye Batata mu Nzila Kongo

Mono i Ntumua Mase Mfumu'a Zikua Madinina Bundu dia Kongo mu Amelika (Martinique).

Comme vous le savez tous, Ntumua Mase est un Bena Kôngo des Amériques ayant renouer avec la Religion Ancestrale des Bakongo appelée : Kinzambi kia Kôngo, Bukongo, Nzila Kôngo dont Bundu dia Kongo est le Gardien des Mystères Cachés.

Beaucoup d'africains furent déportés dans les Amériques : Martinique, Guadeloupe, Haiti, Jamaique, Sainte Lucie, La Dominique, Saint Domingue, Cuba, Brésil, Usa, etc...

Ces descendants africains ont tenté de résister au Christianisme Colonial made Occident sauvegardant plus au moins certains pratiques ancestrales de leurs ancêtres.

La Vaudou, la Santéria, le Candomble sont très souvent liés à des pratiques africaines mais en vérité tous les saints chrétiens et autres anges sont invoqués.... Juste une apparence africaine mais les cultes sont un métissage de pratiques africaines et occidentales.... Il suffit qu'un grand initié enlève les scories made occident et voilà la renaissance de la religion ancestrale africaine.

Voilà pourquoi, vous verrez dans leurs autels et temples, tous les symboles judéo-chrétiens : croix, statues, bougies, icônes chrétiens, bible, chapelets, etc...

Par exemple dans mon île la Martinique où le CODE NOIR DE LOUIS XIV fut appliqués dans toutes les Colonies françaises, la religion ancestrale africaine a été combattue sévèrement.

Il était strictement interdit de pratiquer cette religion ancestrale sinon les transgresseurs étaient simplement tuer.

Donc les noirs furent obligés de devenir des "chrétiens" de l'Eglise Coloniale Apostolique Romaine jusqu'à ce jour.

Dans mon île, des pratiques non chrétiennes sont dites satanique par les Ignorants.

Les termes "Gadé zafè", "Quimboiseurs" sont synonyme de sorcellerie.

Les premiers dits '"Gadé Zafè" étudiaient secrètement des livres de la sorcellerie occidentale du Moyen Age que les prêtres vendaient secrètement dans les églises et presbitaires.

En effet, des livres où ces "Gadé Zafè" apprenaient tous les rites pour invoquer toutes sortes d'esprits maléfiques, comment devenir riche, avoir des femmes, tuer des gens, etc...

Livres écrites par des Papes, des Prêtres de la dite Eglise Chrétienne Apostolique Romaine.

Le contenu de ces livres les apprenaient les noms des hiérarchies des démons, leurs missions, leurs rôles, et toutes les formules pour les invoquer.

Je ne donnerais pas d'exemple pour éviter aux curieux de tenter de les invoquer.

En vérité, toutes les religions dites d'origine africaine ne le sont pas car  les supports utilisés par ces "Hougan", ces "Gade Zafè" , "Quimboiseurs", "Marabouts" proviennent de la vieille Magie Médiavale Occidentale.

Voilà pourquoi chez ces soits disant "prêtres", on retrouve des statuettes chrétiennes, des chapelets, des bougies, des crucifix, des bibles, et les livres cachés pour sceller des pactes sataniques.

Un Haitien faisant des travaux occultes pour des hommes politiques dans mon île, m'avait montrer quelques uns de ses livres où il tire son pouvoir... A ma grande surprise, des livres de "kaballe juive" et autres livres judéo-chrétiens made occident.

Jusqu'à ce jour ces livres sont vendus dans des librairies dite "ésotériques" voir des librairies chrétiennes catholiques.

Quelques titres : Le Dragon Rouge, La Poule Noire, La Magie Noire les recettes infernales et les oeuvres démoniaques, Grand Albert, Petit Albert, Sixième et Septième livre de Moise, etc....

Tous les dimanches, les prêtres montrent une face lumineuse de la religion chrétienne mais tous les soirs, ces mêmes prêtres s'adonnent à des rites qui feraient fuir leurs propres fidèles.

Un Sage Conseil à mes frères Noirs des Amériques qui s'adonnent à ces pratiques pour nuire à leurs frères, de cesser cela dès aujourd'hui !

Décidement l'Ignorance continuera de tuer les Ignorants dit la Sagesse Kongo.

La Sagesse Kongo enseigne ceci aux Adeptes de Bundu dia Kongo :

- Wungimina mfundi, kansi kungimini mazayu ko. Kadi buzoba dia budianga mazoba ye mavanga mawu.

– Refuse-moi à manger mais ne me refuse pas la connaissance. Car l’ignorance tue les ignorants et leurs œuvres.