AFFICHE BDM2

Dernièrement, au cours d'un festival du prétendu royaume des Bateke à Mfua (=Brazzaville), on avait invité celui qu'ils ont appelé le Prince du Royaume de Loango !

Voilà des notions qui sont contraires à la Tradition Sociale Démocrate Kôngo. Car, LA TRADITION KONGO ne connaît pas des Princes et des successions héréditaires de père en fils.

Depuis son origine au quatrième siècle, le ROYAUME DU KONGO était un Royaume Electif, Démocratique, au sens moderne du terme.

En vérité, le Royaume du Kongo était simplement LA REPUBLIQUE FEDERALE DU KONGO; Son Chef porte le titre de MANI KONGO, qui ne signifie pas le Roi du Kongo. Car le MANI KONGO veut dire le Chef Suprême du Kongo.

Ce Chef peut être un Empereur, un Roi, ou un Président.

KONGO DIA NTOTELA veut dire L'Union Fédérale du Kongo. Cette Union Fédérale peut être un Royaume Fédéral, un Empire Fédéral, ou bien une République Fédérale.

Ce sont les Européens( =Bamindele) qui nous ont habitué à parler en terme de Roi du Kongo. Car nos Ancêtres eux parlaient en terme de MANI KONGO, de NTOTELA KONGO. Le Ntotela est le titre qu'on donne au Chef Suprême d'un pays de type Fédéral, ou Confédéral, qu'il soit un empire, un royaume, ou une république.

LA TRADITION KONGO enseigne que dès sa fondation, le Royaume Fédéral du Kongo était régi par des Lois Républicaines,, démocratiques. Car, dès la fondation du Pays de KONGO DIA NTOTELA, la Tradition Sociale Démocrate Kongo disait :

- Kimfumu ma kia tumba. I bafua ye bamoyo batumbanga.

- L'accès au pouvoir est une affaire d'élection, d'investiture. Ce sont les Vivants et les Morts qui doivent voter, investire .

En 1644, le Vatican envoie des Missionnaires au Pays de KONGO DIA NTOTELA, parmi lesquels se trouve le Capucin François de Rome qui a écrit son livre intitulé LA FONDATION DE LA MISSION DES CAPUCINS AU ROYAUME DU KONGO en 1648.

Dans ce livre, le Père de Rome donne des témoignages sur l'existence de la Démocratie, des Droits de l'Homme, et des Libertés Fondamentales au Kongo, à une époque où toutes ces Valeurs Démocratiques Universelles n'existaient pas du tout en Europe.

Car la première Rébublique du Monde Occidental a été instaurée en 1776 en Amérique (USA), et en 1792 en France, après la Révolution Françasie de 1789.

Le Pays de KONGO DIA NTOTELA avait doncune AVANCE de quatorze siècles d'expérience démocratique sur l'Europe ! Les pays Européens avaient donc un Retard de quatorze siècles en Expréience Démocratique par rapport au Kongo !

Parlant de la Démocratie au Kongo, le Père de Rome a écrit ceci en 1648 :

"...Au Kongo, tant la Royauté, que toute principauté, s'obtient par élection et non par succession...".

Dans son livre intitulé L'ANCIEN ROYAUME DU KONGO, Monseigneur Cuvelier parle également de l'existence de la Démocratie au Kongo, lorsqu'il dit ceci :

"...La Royauté au Kongo était élective...".

Toujours dans son livre cité ci-haut, Monseigneur Cuvelier témoigne l'existence au Royaume du Kongo des Droits de l'Homme, et des Libertés Fondamentales, lorsqu'il dit ceci :

"...Au Royaume du Kongo, personne ne pouvait être condamnée sans avoir été préalablement jugé. Le plaignant, tout comme l'accusé, avait l'habitude de choisir un Avocat, un Nzônzi, pour sa défense...".

Décrivant une séance publique de jugement au Royaume du Kongo, Monseigneur Cuvelier écrit ceci :

"...Sur la place publique, le Juge s'assied sur un siège placé sur un grand tapis, il tient une Baguette en mains, à ses côtés, se tiennent quelques hommes choisis parmi les plus intelligents. Les deux adversaires s'agenouillent au milieu et chacun expose ses arguments. Ceci fait, le Juge leur donne l'autorisation de ses choisir leurs avocats. Ceux-ci prennent la défense de leurs clients et commencent à discuter leurs causes. Après cette discussion, on délibére, et le Juge rend la sentence...".

CONCLUSION : Nous, BENA KONGO, nous étions en avance en Démocratie, en Droits de l'Homme, et en Libertés Fondamentales. Puis, à l'aide de la Bible et des Armes à feu, les Européens (=Bamindele) sont venus supprimer chez nous la Démocratie, les Droits de l'Homme, et les Libertés Fondamentales au Kongo, en les remplaçant par la Dictature coloniale, les brimades, le tyranie, le Terrorisme de grande puissance, les coups d'état, et les théories du genre : le pouvoir politique est au bout du fusil !

Dans LA TRADITION NEGRO AFRICAINE, le Mbuta, le Frère Aîné, le Sage Vieillard, est le garant de la paix. Ce sont les petits qui cherchent constamment à se battre, tandis que le Mbuta, le Frère Aîné, lui use toujours de sa Sagesse pour éteindre le feu de la guerre et garantir la paix. Par contre, ceux qui ont des droits de Veto en Occident croient que pour gagner des élections chez eux, il faut d'abord aller bombarder l'Irak, ou aller agresser un pays d'autrui !

Et ces tenants des Veto se prétendent être les Frères Aînés de l'Humanité ! C'est la loi de la jungle et de la forêt.

Le Village Planétaire ?

C'est très bien tout cela, mais où est le Sage Mbuta qui sera le Chef du Village Planétaire ?

Puisque ceux qui ont des Veto à l'ONU sont plutôt des Terroristes de grande puissance !

Oui, après nous avoir habitué à vivre dans la Dictature et le Terrorisme pendant des siècles, aujourd'hui, l'Occident demande et oblige l'Afrique de REVENIR au Modèle Démocratique du Royaume du Kongo !

Voilà comment on nous a donné ce Grand Retard, que le Monde entier déplore aujourd'hui, en parlant de l'Afrique !

L'Afrique avait des Grands Ensembles Démocratiques du genre Empire du Ghana, l'Empire du Mali, le Kongo dia Ntotela. L'Europe est venue MORCELER ces Grands Ensembles, en les transformant en plusieurs dizaines de Micro Etats !

Aujourd'hui, l'Europe prône les Grands Ensembles régionaux, tout en soutenant les frontières coloniales en Afrique, frontières qu'on a effacé et supprimé en Allemagne, en URSS, en Tchekoslovakia, en Yugoslavia.

L'Afrique vivait dans la Démocratie la plus noble, la plus pure. L'Europe est venue supprimer cette Démocratie et avait instauré le règne de la Terreur pendant des siècles.

Maintenant, l'Europe demande l'Afrique de revenir au Modèle Démocratique du Kongo, tout en continuant à soutenir, secrètement, les Dictateurs que l'Occident a fabriqué et utilisé en Afrique pendant des décenies !

L'Afrique menait un Mode de Vie Communautaire pleine de chaleur et d'hospitalité. L'Europe est venue combattre ce Mode de Vie en prônant des théories du genre : Chacun pour soi, Dieu pour tous.

Aujourd'hui, de plus en plus de gens en Europe désapprouvent la Froideur de l'Individualisme, dont le salut se trouve dans l'Esprit Communautaire Africain.

Demain, l'Occident demandera à l'Afrique de revenir au BUKONGO, qui est la Voie Initiatique Kôngo, qui a été, et qui est encore, fortement combattue par l'Eglise Chrétienne Coloniale, et tous ces Evangélistes Magiciens que l'Occident continue à envoyer en Afrique, et à soutenir, avec des moyens multipliés par mille, pour combattre le BUKONGO NEGRO AFRICAIN, qui est la Voie Initiatique Universelle incarnée dans la Tradition Négro Africaine...

L'Amérique (USA) était une colonie Britannique.

Après une période de brouille due à la guerre de la décolonisation, qui a opposé les Anglais aux Américains, actuellement, l'Amérique et l'Angleterre sont devenues deux pays amis.

J'invite ceux qui sont SAGES en Europe et en Afrique, pour assumer leur responsabilité, afin de pouvoir bâtir, sur de nouvelles bases, des Relations d'un Type Nouveau entre l'Europe et l'Afrique, et cela pour le plus grand bien du Peuple Africain et du Peuple Européen.

Pour cela, on doit débarrasser l'Afrique de ses frontières coloniales, et la restructurer en tenant compte des réalités du terrain.

On doit bannir certaines méthodes négatives du passé, pour mettre l'accent sur ce qui est positif et avantageux pour l'Afrique et l'Europe.

Si l'on réussit dans cette voie, alors l'avenir de nos relations sera bon et fructueux.

A défaut, alors chacun sera obligé d'aller chercher ses amis ailleurs, et cela par la faute de ceux qui comprennent toujours en retard !

Il existe un Contentieux Europe-Afrique dans le Monde Spirituel.

De là pourra provenir certaines surprises, si nous ne faisons pas triompher la Voie de la Sagesse et de la Compensation équitable.

Ne l'oublions jamais que ce sont les Hommes et les Dieux qui font l'Histoire, mais ce sont les Dieux qui ont le Dernier Mot à dire, car les Hommes n'ont que l'Avant-Dernier mot...Ingeta ! Ibobo, Ibobo !

Note : Extrait de la brochure "QUI SONT LES VILI ?" de Nlongi'a Kongo Ne Makandala Ne Muanda Nsemi écrit le 11 Septembre 1996