37599_143908495625995_100000205375036_431882_7490189_n

Yenge kieno Batata ye Bayaya mu Nzila Kôngo

Dans la pensée Kôngo, l'Homme de par sa nature est supérieur à toutes les créatures, il est le plus respectable, le plus puissant et le plus intelligent. Il a le pouvoir de dominer et de commander toute la création.

Sur terre, l'Homme commença à démontrer sa puissance. Il obligea la terre à lui donner à manger et les plantes à lui donner des remèdes. Il inventa, imagina des techniques pour abattre les arbres et vaincre les animaux féroces ; il fabriqua une pirogue pour vaincre les eaux ; il frotta les pierres pour lui procurer du feu ; ils attrapaient des animaux pour avoir des vêtements. Il dompta la nature afin d'arrêter la pluie ou bien faire tomber la pluie.

Bien que le champ du pouvoir de l'Homme était étendu, il savait que son pouvoir, son degré de connaissance était limité, coupé par d'autres forces supérieures.

Les Bena Kôngo savaient qu'au-dessus de toute la création, l'Homme domine et au-dessus de l'Homme, domine Dieu. Il est le seul à connaître ce que l'Homme n'a pu comprendre.

Ainsi le pouvoir de l'Homme prend fin devant Dieu. Il n'y a que lui qui peut neutraliser la puissance et le pouvoir de l'Homme. Dieu est supérieur. Devant lui, tout se rabaisse dans toute sa majesté.

Plusieurs noms lui étaient attribués :

- Ne Mpungu, Ne Lesa, Tata Nzambi'a Mpungu Tulendo, Ne Muanda Mpungu (= Esprit Puissant)

- Ne Kongo Kalunga, Ne Kongo Ka, Tata Nzambi'a Kongo, Ne Muanda Kongo (= Esprit Cosmique Universel)

- Ne Mbumba, Ne Muhangi, Ne Nsemi, Tata Nzambi'a Mbumba, Ne Muanda Mbumba, Ne Muanda Nsemi (=Esprit Créateur).

- Omakongo, Amakongo, Akongo...Mfumu Nzambi'eto Akongo disaient nos Ancêtres !

C'est pour cela que nous prônons le Retour de la Religion Primordiale de nos Ancêtres appelée : Kinzambi Kia Kongo.

Aujourd’hui l’Afrique est pleine de gens qui travaillent jour et nuit pour inciter les Négro Africains à aller adorer des Dieux Etrangers, des Dieux que nos Ancêtres n’adoraient pas. Ainsi, ces gens travaillent pour écarter  les Négro Africains du chemin de la Spécificité Culturelle Africaine.

Ils sont nombreux en Afrique Noire, ceux qui travaillent jour et nuit pour inciter les Négro Africains à d’abandonner leurs langues, leur peau, leurs cheveux naturels, leur Esprit Communautaire, et d’adopter les langues étrangères, la peau ambifiée, les cheveux importés, et les idéologies non conformes  à l’Ame du peuple Négro Africain.

C’est tout cela que j’appelle le sabotage de notre Personnalité Africaine propre.

Les différentes tribus d’une planète sont semblables à des plantes distinctes destinées  à produire une variété des fleurs, différentes les unes des autres, mais complémentaire dans leur manière d’exprimer la beauté divine. Pour cela, chaque tribu doit continuer à se développer conformément au plan que le Génie superviseur de cette tribu est détenteur.

Voyez comment la diversité de fleurs dans la Nature est source de beauté et de joie !

Cette beauté naturelle ne s’exprime pleinement que lorsque chaque espèce de la Nature s’est épanouie conformément à son Génie propre.

Que deviendrait le monde si toutes les plantes de nos forêts devenaient toutes des palmiers? Et si tous les métaux devenaient tous du plomb? Le désastre entre dans la Nature à partir du moment que la plante destinée à produire des fleurs roses cherche à étouffer l’expression de sa propre Nature pour se mettre à imiter celle de la plante à fleurs blanches.

Une créature qui refuse de s’exprimer conformément à son Génie, en se mettant à imiter aveuglement le Génie d’autrui, crée un conflit entre l’expression de son propre Génie et celui d’emprunt.

Il devient le champ de bataille d’un conflit intérieur qui fait de lui un produit hybride incapable d’exprimer pleinement ni sa propre Nature, ni celle d’emprunt, devenant ainsi un être médiocre rejeté de part et d’autre, et que les Sages Kôngo appelle mpuku mu nuni.

La même Vérité que le Dieu Mbumba destine aux peuples de la terre est d’abord reçue par l’Ange de chaque peuple, qui colore cette vérité Unique de la note particulière que son peuple est chargé d’exprimer. Apres cela, cet Ange choisit quelqu’un dans ce peuple à qui il confie cette révélation et lui donne les facultés nécessaires et la mission d’encrer cette vérité dans la conscience de la Nation. Cet homme devient un Ntumua qui aura des comptes à rendre à l’Ange de la nation, lequel Ange national rendra ses comptes au Conclave des Anges du continent, de la planète …etc. C’est ainsi que depuis la plus haute antiquité, la Vérité Unique venue du Grand Dieu Kôngo Kalunga (Akongo) est descendue sur cette terre, engendrant des cultures différentes, des religions diverses adaptées au Génie de chaque peuple, conformément à la mission de ce peuple. C’est ainsi qu’est née la Tradition Initiatique Kôngo, la Religion Bouddhiste, la Religion Musulmane, la Religion Juive avec son enfant paralytique appelé Religion Chrétienne.

L’ange d’une nation est le grand Superviseur des affaires de cette nation. Cet Esprit supérieur connaît l’origine, le passé, le présent, et le futur de son peuple, et peut le révéler à ses Ntumua dans cette nation.

C’est pourquoi il est impossible de faire disparaître l’Histoire d’un peuple qui est attaché au Dieu de ses Ancêtres.

L’Ange du peuple d’Israël dit  à Moise: Quand tu seras mort, derrière toi, les enfants d’Israël se lèveront pour aller suivre des Dieux étrangers. A ce temps là, ma colère s’allumera sur eux. Je les abandonnerai et je leur cacherai ma face. Ils vont ainsi sombrer dans des grandes difficultés, mais je les laisserai souffrir à cause des Dieux étrangers qu’ils se mettront à suivre.

Deuteronome31: 16-18

Ce verset dit clairement que l’Ange d’un peuple donné n’aime pas que son peuple abandonne le Modèle Culturel qu’il leur a donné pour aller suivre celui qu’un autre Ange a donné à son peuple.

Quitter le cercle du Génie Culturel des autres et rentrer dans notre propre Génie Culturel, c’est cela que nous appelons au Zaïre Le Recours à l’Authenticité, dont le BUKONGO est l’Ame de l’Authenticité,

L’Authenticité ne veut pas dire la limitation à soi. Car le BUKONGO encourage l’homme d’être d’abord soi-même, de connaître et de vivre d’abord sa propre Culture, avant de chercher à connaître la Culture des autres.  

Le BUKONGO encourage l’homme de vivre sa Culture tout en reconnaissant aussi le droit des autres de vivre leur propre Culture.

Le BUKONGO prône l’unité dans la diversité, la diversité dans la complémentarité.

Ainsi, le BUKONGO c’est l’amour, la liberté, l’équilibre, et l’harmonie qui engendrent la manifestation de la beauté divine dans l’univers.

Qui dit BUKONGO dit justes relations entre les hommes et les différentes créatures du grand Kongo dia Mbumba (= l’univers).

C’est pourquoi je dis que BUKONGO égale Réalité et simplification. Oui, le BUKONGO égale rayonnement et harmonisation à la Vibration du Cosmos, du grand Kongo dia Mbumba (= l’univers).

Ainsi pour mettre fin au programme de Jean Renkin qui est toujours d'actualité dans les Eglises Coloniales Chrétiennes,seul l’Ange chargé par Dieu Créateur pour guider ta nation est autorisé à te donner la vraie Initiation. Sans sa permission, tu pourras parcourir le monde entier, tu ne feras que surcharger ta tête avec des versets bibliques mal interprétés, et de vocabulaires des langues non Africaines qui ne serviront à rien. Mets fin à cette promenade inutile, ô ! digne Fils de L’Afrique.

1º) Mets fin à l’adoration des Dieux étrangers.

2º) Dans toutes tes prières, appelle Dieu par le nom qu’il avait donné à tes Ancêtres.

3º) Adores ce Dieu au nom des Prophètes qu’il avait envoyé à votre tribu, et non à une tribu non africaine.

4º) Adores ce Dieu en utilisant la langue qu’il avait donnée à tes Ancêtres.

5º) Apprends à tes enfants l’histoire de ta tribu, de ton clan, car elle contient beaucoup de renseignements sur la relation qui a existé dans le passé entre Dieu et ta tribu. Car le passé prépare le présent, qui est entrain de préparer l’avenir.

6º) Respectes tout interdit sexuel ou alimentaire que Dieu avait donné à tes Ancêtres, même si cela te paraît bizarre et inexplicable.

7º) Cherches à découvrir la volonté actuelle de Dieu pour votre tribu et mets-toi à travailler pour qu’elle puisse s’accomplir.

8º) Cherches à découvrir dans votre tribu, et en Afrique en général, ceux qui travaillent pour la cause des Ancêtres et fait tout pour collaborer avec eux, en les soutenant mentalement, oralement, matériellement, spirituellement, et financièrement.

9º) Cultives un désir très intense de contacter tes Ancêtres et d’être fidèle à leur cause.  

10º) Cesses la mauvaise utilisation de la sorcellerie et des forces de la nature pour nuire à tes frères de race.

11º) débarrasses-toi de l’individualisme qui sacrifie l’intérêt du plus grand nombre au profit de tes intérêts propres, car l’Ange de la nation veut la prospérité de tout le monde dans la nation.

12º) Penses souvent à tes Ancêtres et aies l’habitude d’aller déposer une gerbe de fleurs à leur cimetière.

13º) Cultives une grande pureté de pensées et d’intentions.

14º) Diffuses chaque fragment de l’histoire de ta tribu qui t’arrive. Car c’est en donnant qu’on peu recevoir.

15º) Rassemblez vous pour former un noyau de Culte du Dieu de vos Ancêtres. Gardez une très grande pureté de ce noyau de culte, afin qu’il puisse devenir un centre magnétique qui va se mettre à attirer les autres renseignements dont vous avez besoin.

16º) Visites certains Lieux saints de ton pays dans un état de grande pureté et de ferme détermination pour servir la cause des Ancêtres.

17º) Sois prêt à payer avec courage les indemnités compensatoires qui vont amener la réouverture du canal de communication entre les intuitifs de ta tribu et le Dieu de tes Ancêtres.

18º) Travaillez en commun pour mettre sur pied une religion nationale conforme à la mentalité des gens de ta tribu.

19º) On ouvrira à celui qui frappera, et qui cherche trouvera.

Bika lusakumunu lua Batata ba Mpungu Tulendo luasikila mu beno !