Nti wa YALA NKUWU

Yenge kieno Makesa mu Nzila Kongo mu Amelika ye Nza yamvimba

Connaissez-vous l'origine de l'Arbre nommé : YALA NKUWU ?

Cet Arbre Sacré fut planté exactement le lieu où descendit le Grand Archange NE MUANDA KONGO  sur la Sainte Montagne de Kongo dia Ntotela appelée aussi la Montagne de Lemba, Montagne de Nkumb'a Wungudi, Montagne de Nkayila.

En 690 de notre ère, sous la direction éclairée du prophète Kulunsi, les Bena Kongo atteindront la montage sacrée appelée Montagne de Lemba, Montagne de Nkumb'awungudi, Montagne de Nkayila, et appelée aussi Montagne de Kongo dia Ntotela. 

Avant de gravir cette Montagne, les Bena Kongo vont rester pendant quarante jours au bas de la Montagne pour se purifier. 
Et enfin le grand prêtre Nkembo Wamonesua avec Douze vieillards gravirent le sommet de la Montagne Sacrée. 

L'Archange Ne Muanda Kongo y descendit sous la forme du Soleil brillant et foula de ses pieds le sol de la Montagne sacrée. Neuf aigles géants survolèrent la Montagne ce jour là, il y eu des tonnerres, l'Arc-en-Ciel apparut sur la Montagne et l'Etoile de la Promesse, à Six points vint s'accoler sur l'Arc-en-Ciel. Une pluie fine tomba au bas de la Montagne en guise de bénédiction du peuple. Les Bena Kongo, à genoux et figure contre terre, juraient de servir notre seul Dieu, en lui adressant un serment de fidélité en ce terme : 

Nous servirons Ne Muanda Kongo selon sa volonté. Nous garderons le pays kôngo de Ne Muanda Kongo tel qu'il l'avait voulu. Nous enverrons la lumière de Ne Muanda Kongo à travers le monde entier selon son désir. Nous concentrerons nos efforts pour notre maîtrise et pour le salut des autres. Nous continuerons la lutte de l'évolution et la paix et à la lumière du cœur. Nous continuerons à garder nos idées à la lumière. "

L'Archange Ne Muanda Kongo donna à Ne Nkembo Wamonesua une Pierre Sacrée, appelée Lusunzi ou Makongo, et les Lois qui devraient désormais régir le pays qu'il venait de nous léguer et dit :

"Kongo Tadi, kabasu'e mbansinga (Le Kongo est Un et Indivisible)."

Il bénit les Bena Kongo et les trois provinces du Kongo. C'est sur cette Montagne sacrée que les Bena Kongo vont construirent la dernière capitale qu'ils vont baptiser Mbanza Kongo, Mbanza Lemba, Mbanza Nkamba, Mbanza Ngemba, Mbanza Yenge. Et tous ces noms signifient la Ville de Paix.

47688952_346054105951032_7674368240188915712_n

YALA NKUWU est un arbre sacré du genre Nsanda (Mulembeira), situé au centre de la ville, à côté du Kulumbimbi et du palais des Ntotila, des Mani Kongo.

L'arbre YALA NKUWU est fondamental dans l'ascendance Bakongo, représentant la Loi et l'Ordre Ancestral léguée par l'Archange NE MUANDA KONGO !

C'est aux  pieds de l'Arbre Sacré YALA NKUWU et nous continuons à donner les jugements contre les transgressions sociales et spirituelles.

YALA NKUWU a le pouvoir de juger, de veiller au maintien de la tradition, de satisfaire les désirs ancestraux.

Au centre du village, sur la place devant l'entrée de l'Assemblée Royale, se trouvait un large arbre feuilli, à l'ombre duquel étaient exécutées les grandes affaires du Roi, et des fonctions qui ne pouvaient trouver aucune utilité dans la salle d'audience ou dans la Cour Royale.

47579134_2446801835336204_4609475132472164352_n

Aujourd'hui à 9 heures, une branche de YALA NKUWU tomba à Mbanza Kongo.

L'arbre YALA KUWU, un arbre vieux de plus de mille ans, véritable témoin de l'histoire du Royaume Kongo d'avant sa fondation jusqu'à ce jour. De cet arbre jamais aucune branche ne c’était détachée, même après plusieurs tentatives nocturnes et occultes des ennemis du peuple Kongo l'arbre a toujours été intacte. Mais voilà que nous apprenons ce matin à neuf heure, heure de Mbanza Kongo, une grosse branche de cet arbre vient de tomber.

L'interdiction de Bundu dia Kongo sur cette Montagne Sacrée  sur laquelle est planté cet Arbre Sacré, l'arrivée en masse des militaires américains sur les terres Kongo, l'arbre YALA NKUWU qui laisse tomber une de ses branches. Au regard de tout ces évènements; un seul conseil aux incrédules qui n'écoutent pas les conseils du Grand Maître : purifiez-vous pendant qu'il est encore temps. Car l'arrivée de NKUA TULENDO SERA TERRIBLE ! Ingeta ! Ibobo, Ibobo !

Les Grands Nabi Kôngo disent que c'est le signe d'une Grand Evènement à venir ! Fermons cette parenthèse !

KULU MBIMBI

KULU MBIMBI à Mbanza Kongo (Lieu où sont enterrés les rois Kôngo). 

KULU MBIMBI a

KULU MBIMBI b

Partant de Mbanza Kongo, les Bena Kongo vont se multiplier, s'épandre et occuper l'étendu qui va de la rivière Kunene (au sud de l'actuel Angola) jusqu'au fleuve Ogue (au Gabon), et de l'océan Atlantique jusqu'au lac Mandombe (Mai Ndombe) au Bandundu. C'est le Royaume du Kongo dia Ntotela.

En 1885 la conférence de Berlin va encore contribuer à déstabiliser le Continent Africain. Le Royaume du Kongo ne sera pas épargné, il sera divisé en trois grandes parties par des frontières insensées, sous l'appellation de Kongo Français, Kongo Belge et Kongo Portugais. Les Bakongo, des frères du sang, seront séparés par la force des armes et vont se considérer désormais comme des étrangers les uns les autres sur la terre de leurs ancêtres.

C'est ainsi que des mouvements de revendication sociale, des mouvements politico-religieux,vont se succéder dans les trois Kongo. Mama MAfuta, Mama Vita Kimpa(1702), Ne Buta(1910), Ne Mbianda Ngunga(1914), Mfumu Kimbangu(1921),Mbuta Mbumba(1921), Mbuta Matsua(1926), Mbuta Matai(1933), Mbuta Mpadi(1939). Tous combattaient pour la liberation des Bakongo et de l'homme noir. Mais les puissances coloniales les arrêterent, les jettaient en prison et les tuaient. 
Ayant été préparés, pendant un bon temp par ces mouvements spirituels, au début des années 1950, des jeunes kôngo s'organisaient au sein des mouvements culturels kôngo politisés, exigeant des indépendances inconditionnelles dans les trois Kongo.                       

Peu après la réussite de leur combat heroique, ils furent tous renversés,bafoués et remplacés par des marionnettes, qui ont trahi les populations de l'Afrique Centrale et décu l'homme Noir.

MUKULU WAMOYO

 En 1969, l'Esprit de Dieu dit à Ne Muanda Nsemi : "Afin de donner à l'Afrique un souffle nouveau pour une ère nouvelle, j'avais envoyé KIMBANGU. Mais KIMBANGU n'avait pas terminé sa mission. Tu es celui qui a été choisi pour parfaire l'oeuvre de KIMBANGU, car cette oeuvre a été déviée de son droit chemin. Conduis mon Peuple dans le "Nzila Kôngo", car la Tradition Kôngo est l'axe principal de la Religion Universelle adaptée à la mentalité des peuples négro-africains. La Religion Kôngo sera l'âme de la Renaissance Négro-Africaine.."

Ne Muanda Nsemi, qui était alors étudiant en chimie à l'Université Lovanium de Kinshasa, répondit :

"Je suis de formation scientifique (mathématiques, physique, chimie) ; je ne me suis jamais intéressé à la religion. Je ne suis pas qualifié pour accomplir une telle mission..."

Après dix-sept (17) années de doute et d'hésitation, Ne Muanda Nsemi finit par accepter cette lourde mission qu'il débute en 1986 par la sortie officielle de BUNDU DIA KONGO. Il définit ce dernier comme une Ecole Spirituelle (Kinsasa kia Kimpeve), une Académie des Sciences (Kinkimba kia Mazayu) et un Groupe voué à la formation morale et politique des futurs dirigeants de l'Afrique et du monde (Kabu dia Mayâla). Ne Muanda Nsemi se présente lui-même au grand public comme Instructeur du Peuple Kôngo (NLONGI'A KONGO) et Chef Spirituel de Bundu dia Kongo (N'kuluntu a Bundu dia Kongo).

COUVERTURE

 Bundu dia Kongo est un Groupe Religieux à Vision Globale, car ses activités englobent le domaine de la science, de la Religion, et de la Politique.

Bundu dia Kongo n’est donc pas une église, mais un centre de travail concret et de réflexion sur les grands défis qui attendent le continent africain dans les domaines politique, économique, scientifique et culturel au cours du troisième millénaire et même au-delà.

Bundu dia Kongo travaille pour la remise en ordre de l’espace géopolitique africain désorganisé par les occidentaux depuis la christianisation forcée, la Traite négrière, la balkanisation par la conférence de Berlin, la colonisation et la néo-colonisation. 

 Bundu dia Kongo travaille afin que disparaissent les frontières coloniales qui ont créé, dans l’anarchie et la folie les plus totales, les prétendus «Etats Africains» actuels comme le Congo-Kinshasa, le Congo-Brazzaville, l’Angola, le Centrafrique, la Côte d’Ivoire, etc. au mépris de l’histoire, de l’identité culturelle et des traditions spirituelles des peuples noirs.

Bundu dia Kongo invite les Africains et retrouver leur mémoire historique, condition sine qua non de toute conscience politique, et base indispensable de la survie des peuples et des nations dans un monde en compétition permanente.

Bundu dia Kongo invite les Africains à renouer avec leurs traditions culturelles et spirituelles afin de mettre un terme à la pire de toutes les dominations : la colonisation spirituelle qui consiste à porter des noms d’emprunt dont on ne connaît ni l’origine, ni le sens étymologique, ni la signification.

Bundu dia Kongo travaille activement pour démontrer aux Africains qu’il n’ y aura de paix véritable en Afrique noire que lorsque nous aurons les 3 Indépendances suivantes en fait et non seulement en paroles : l’indépendance spirituelle, l’indépendance politique et l’indépendance économique.

- Un pays africain dont le noms de certaines villes (Brazzaville, Port-Gentil, etc.) et de certains dirigeants sont en langues étrangères (Dos Santos, Omar Bongo, et.) est esclave spirituellement.

- Un pays qui consomme quotidiennement ce qu’il ne produit pas et qui produit quotidiennement ce qu’il ne consomme pas est esclave économiquement.

- Un pays africain qui doit tenir ses réunions de réconciliation nationale et ses «Débats nationaux» en Italie (Sant’Egidio, par exemple), à Washington, ou à Bruxelles, est encore esclave politiquement.

- Un pays africain dont la langue officielle est le français, le portugais, ou l’anglais ou une autre langue occidentale est encore esclave spirituellement. Bundu dia Kongo lutte pour aider les Africains à redevenir africains afin que commence enfin le véritable développement de notre continent !

 Ntumua Mase

Chargé des Bulletins d'Information de Bundu dia Kinabi ye Bundu dia Mayala

Note : Ntumua Mase salue du Feu du Coeur le Grand "Mue Bopele Bobala" pour son travail car il est le seul à lire les publications de Ntumua Mase et les Kongo Dieto !