besouro_2

Manuel Henrique Pereira, plus connu sous le nom de Besouro Mangangá, est un capoeiriste brésilien né à Santo Amaro da Purificaçao en 1885 et mort en 1924. Il est considéré comme un des plus grands capoeiristes de tous les temps Son nom de Besouro (petite insecte volant, scarabée) vient de la légende qui raconte qu'il se transformait en scarabée lorsque ses adversaires devenaient trop nombreux. Il pouvait ainsi s'échapper en s'envolant.

Il avait le « corpo fechado », c'est-à-dire qu'à la suite d'un rituel vaudoo il était considéré comme ayant le corps fermé à la mort. Selon cette croyance il ne pouvait plus être tué par des balles ou une arme blanche. Il sera toutefois poignardé par Eusebio de Quisaba. Ce dernier utilisa un "faca de tucum", couteau en bois ayant des vertus magiques seules permettant d'outre passer le "corpo fechado". (le tucum est un palmier brésilien dont le bois est utilisé pour des objets lié à la spiritualité, comme le "faca de tucum" dans le vaudoo ou les "anneaux de tucum")

Son décès est documenté par le certificat de l'hôpital "Santa Casa de Misericórdia". Les circonstances exactes de son assassinat sont difficiles à déterminer car relevant de la tradition orale. (soit poignardé dans le dos alors qu'il luttait dans une embuscade, soit alors qu'il dormait, présence ou pas d'une femme avec qui il aurait passé la nuit, etc. )

Son histoire et le récit de sa vie en font un personnage mythique et important pour les capoeiristes. Il existe plusieurs chansons lui rendant hommage

Un film à voir par tous les Noirs de la Diaspora des Amériques et leurs frères Bena Kôngo d'Afrique Centrale a dit Ntumua Mase