Mfumu a Nlongo wa Katiopa Diakati (2)

 

Les Droits de l'Homme et Bundu dia Kongo :

- L'article 18 des Droits de l'Homme dit ceci : "...Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience, et de religion. Ce droit implique la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule, ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte, et l'accomplissement des rites...".

Appliqué à Bundu dia Kongo, cet article dit ceci :

1° Tout adepte de Bundu dia Kongo a droit à la liberté de pensée, de conscience, et de religion.
2° Tout adepte de Bundu dia Kongo a droit de manifester sa Religion du BUKONGO, tant en public qu'en privé, seul chez lui à la maison, ou bien au Zikua(un Centre de diffusion de la Sagesse Kôngo).
3° Tout adepte de Bundu dia Kongo a droit d'enseigner le BUKONGO (la Sagesse Kôngo) partout, de le pratiquer, d'organiser des cultes, et d'accomplir les rites de l'Union Mystique avec la Conscience du Seigneur AKONGO. Alors, on devient Un avec le Père Céleste. Moi et le Père, nous sommes UN....

Toute autorité civile, militaire, qui viole ce Droit des adeptes de Bundu dia Kongo, est un anarchiste à dénoncer, à condamner.

Ces AUTORITES violent ainsi les Droits de l'Homme.

- L'Article 19 des Droits de l'Homme dit ceci : "...Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir, et de répandre, sans considération des frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit...".

Appliqué à Bundu dia Kongo, cet article de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme dit ceci :

1° Tout adepte de Bundu dia Kongo a droit à la parole, à l'écrit, pour exprimer son opinion (politique, religieuse, ou autre), son point de vue, sa vision des choses , et personne n'a le droit d'empêcher, d'arrêter, ou de persécuter les adeptes de Bundu dia Kongo pour cela.

2° Tout adepte de Bundu dia Kongo a droit de chercher, de recevoir, et de diffuser les Enseignements du BUKONGO : par Kongo Dieto, par la radio, la télévision, le journal, les conférences, ou les assemblées publiques.

Priver les adeptes de Bundu dia Kongo de leur droit, prévu par l'article 19, est un acte injuste d'abus de pouvoir, condamnable par L'ONU, par la Communauté Internationale....

- L'article 20 des Droits de l'Homme dit ceci : "...Toute personne a droit à la liberté de réunion et d'association pacifiques....".

Appliqué à Bundu dia Kongo, cet article dit ceci :

1° Tout adepte de Bundu dia Kongo a droit d'aller assister à n'importe quelle réunion pacifique, au Zikua, ou ailleurs. Personne n'a droit de l'empêcher, de l'arrêter ou de le persécuter pour cela.

2° Personne n'a droit d'interdire aux Bakongo, aux Bena Kôngo de former une Association qui prône la Culture Kôngo, le développement de la Langue Kikongo, l'étude de l'Histoire Prophétique des BENA KONGO, et la diffusion du BUKONGO Spirituel (Nsaku), du BUKONGO Politique (Nzinga), et du BUKONGO Technique (Mpanzu).

Cette Association s'appelle BUNDU DIA KONGO. C'est le Véhicule de la Sagesse Kôngo. Etant, Nsaku, Mpanzu, Nzinga, BUNDU DIA KONGO est le Mouvement Nationaliste Kôngo, le Gardien de la Tradition du Peuple de Kongo dia Ntotela... Bu ntele.

Bika lusakumunu lua Batata ba Mpungu Tulendo luasikila mu beno.

Nlongi'a Kongo Ne Makandala Ne Muanda Nsemi

16 septembre 2003

Note : Extrait du Kongo Dieto 292 "Les Droits de l'Homme et les Associations Nationales.

LES DROITS DE L'HOMME ET BDK 1

LES DROITS DE L'HOMME ET BDK 2