43095424_677613035958101_4166780947624099840_n

EMANCIPATION DE LA FEMME AFRICAINE 1

EMANCIPATION DE LA FEMME AFRICAINE 2

EMANCIPATION_DE_LA_FEMME_AFRICAINE_1

EMANCIPATION_DE_LA_FEMME_AFRICAINE_2

Yenge kieno Mâ Mandombe Kali !

Yenge kieno Ngudi'a Muenze !

Yenge kieno Ne Mukulu Ntoto !

Yenge kieno Mama Ntoto !

Yenge kieno Yaya Angelika Zola'ame !

Yenge kieno Bayaya mu Nzila Kongo !

Bika lusakumunu lua Batata ba Mpungu Tulendo luasikila mu beno !

propriété privée de Ntumua Mase

STATUETTE DE MAHUNGU (modèle des Tribus AKAN du Ghana)

Cette Statuette MAHUNGU présente deux faces, l'Homme et la Femme en fusion divine, mystique, spirituelle.

Cette Statuette MAHUNGU vient de la Terre des Akan, Ashanti (=Ghana).

La face Féminine est nommée AKUABA (=AKWABA), representant la Déesse de la Fertilité et de la Fécondité.

Akua' ba ou Akua ba signifie "enfant d'Akua". La légende raconte qu'une jeune femme Ashanti, nommée Akua =née le mercredi), ne parvenant pas à avoir d'enfant, consulta le Nganga du village. Celui-ci l'invita à fabriquer une petite poupée en bois qu'elle devrait chérir comme son propre enfant. Akua obéit et s'occupa de cette poupée, la porta sur son dos, la baigna, l'allaita et l'orna de perles. Les villageois s'habituèrent à cette poupée, qu'ils appelèrent l'enfant d'Akua : "Akua ba". La jeune femme fut vite enceinte et donna naissance à une petite fille, qui grandit avec la poupée de sa mère.

Poupées réputées pour favoriser la fertilité des femmes elles sont portées dans le dos par les jeunes filles avant le mariage Il s’agit de poupées, ou plus précisément, d’effigies sacrées, “liturgiques”, qui figurent la beauté féminine. Elles sont sculptées avec un très grand soin, parées d’ornement et même habillées.
Selon les ethnies leur rôle peut parfois être sensiblement différent :
Ainsi aux Akwaba des Ashanti et des Fante on demandera d’accompagner la grossesse jusqu’à son terme. Les femmes enceintes les portent sur le dos, enroulées dans leur vêtement. Leur fonction est également de favoriser la naissance d’un bel enfant qui aura les qualités esthétiques de la statuette : une belle tête, un long cou. Après avoir joué leur rôle, les Akwaba sont souvent placées sur les autels.
Les Akwaba sont des effigies féminines, les femmes Akan étant particulièrement désireuses d’avoir une fille pour assurer la descendance familiale.

Les Akan vénèrent la Déesse Terre sous le nom de ASAASE YAA (= ISISI, ISIS).Car le Dieu du Ciel est nommé ONYAME et son épouse la Déesse Terre est appelée : ASAASE YAA.

Le Bukongo parle de l'énergie féminine appelée SELEMBAU, et de l'énergie masculine nommée MUTUMBAU.

SELEMBAU est associée à un Elima Féminin appelé par les Grands Nabi Kôngo : KISISI, ISISI, ISIS.

MUTUMBAU est associée à un Elima Masculin appelé : RA

L'union des ces deux énergies en l'Homme est appelée : BUNDU DIA KONGO.

Grâce au Grand Maître de la Sagesse Kôngo, Nlongi'a Kongo Ne Makandala Ne Muanda Nsemi, j'ai compris la Force Mystique de cette Statuette MAHUNGU.

Le Bukongo enseigne que derrière chaque Masque, chaque statuette se cache une Force Invisible, Mystique, qui est l'Esprit Animateur du masque, de la statuette...Ingeta !

Les Profanes s'intéressent à la forme physique du masques, tandis que les Grands Initiés eux s'intéressent aux Esprits Animateurs des masques, des statuettes. Fermons vite cette parenthèse a dit le Grand Maître de la Sagesse Kôngo (=Nlongi'a Kongo Ne Makandala Ne Muanda Nsemi).

Lusakumunu kua NE MUANDA NSEMI : Bika lusakumunu lua BATATA BA MPUNGU TULENDO luasikila mu yandi !